Bonne idée de garder ses vêtements au cas où ils seraient de nouveau à la mode ?

mode-personnelle, publié le , mis à jour à

Eva Herzigova

Dans mon dernier post, j’évoquais avec vous l’obsolescence relative des basiques. Eux aussi prennent de l’âge. Et pas seulement parce qu’on les porte beaucoup. Et qu’en est-il du vieillissement des vêtements passés de mode ? J’entends souvent : « Je garde ce pantalon si jamais la coupe redevient tendance ! » Bonne ou mauvaise idée d’attendre un retour en grâce au fond de la penderie ?

Si la mode est un éternel recommencement, il y a souvent un petit je-ne-sais-quoi qui change tout et « date » le vêtement : un volume différent, des proportions nouvelles, des détails en moins ou en plus, une matière, un tissu ou des motifs représentatifs d’une décennie…

Par exemple, même si le pantalon large revient en force, il est bien moins taille basse et étroit sur les hanches que le patte d’eph des années 70.

Les épaules larges des eighties sont de retour mais elles concernent plus la veste oversizée que le tailleur de business woman.

Les chaussures pointues sont de nouveau là mais avec un museau beaucoup moins effilé.

Le bout carré renaît mais avec un talon plus moderne.

Mais si on ne pouvait pas porter des pièces d’époque, les boutiques vintage n’existeraient pas. Reste à vérifier si, dans quelques années, votre vêtement aura la grâce d’une pièce vintage (ou juste d’une vieille chose démodée).

Une bonne idée de garder vos vêtements passés de mode ? Que faire des pièces vintage de votre penderie ?

 Les pièces bas de gamme (tissu et finitions médiocres) ne passeront pas les années. Le détail mode d’une saison qui prend toute la place, non plus (par exemple, la tête de mort en strass sur un cachemire ou le double volant effiloché sur l’épaule d’une marinière).

En revanche, le vêtement simple cousu à la main, la pièce créateur ou signé d’un couturier peuvent relever le défi.

Mettez de côté l’aspect sentimental et interrogez-vous :

– la matière et les finitions sont-elles à la hauteur ?

– votre pièce a-t-elle un style appuyé et singulier ?

– l’imprimé ou la matière sont-ils intemporels (liberty, léopard, carreaux, prince-de-galles, tweed…) ?

Et enfin…

– savez-vous mixer les vêtements et moderniser le vintage – ou les vêtements d’un autre âge – pour ne pas avoir l’air déguisée ou trop « premier degré » ?

Sinon, inutile d’encombrer votre penderie.

Lors d’une récente détox penderie, j’ai validé des vestes et robes magnifiques pas portées depuis les années 90. Il suffisait de vérifier les proportions et de trouver une nouvelle façon de les porter. Je crois n’avoir jamais vu une garde-robe aussi éblouissante. Inutile de vous dire que sa propriétaire (qui pouvait encore rentrer dans la plupart des pièces) était ravie à l’idée de pouvoir reporter ses trésors.

Quand vous aurez envie de sortir votre trésor, il faudra peut-être faire reprendre la taille, raccourcir un ourlet, revoir la longueur des manches, déplacer des boutons et apprendre à reporter le vêtement autrement.

Le vêtement n’en sera que plus précieux.

Qu’en pensez-vous, les amies ?

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori.

Please copy the string NlpFv7 to the field below:

20 commentaires

Persun

Je suis d’accord avec vous, la mode est un cercle infini !


Répondre

    Avatar de Anne Carbonnet

    Anne Carbonnet

    Pour moi le vintage est réservé aux jeunes femmes qui ne l’ont jamais porté
    Je ne crois pas que l’on puisse être belle deux fois, à 20 ou 30 ans de distance, avec les mêmes vêtements


    Répondre

      Avatar de mode-personnelle

      mode-personnelle

      @Anne Carbonnet : l’âge n’a rien à voir… tout dépend comment on (re)porte ses vêtements, avec quelles pièces et accessoires on les associe. Si la pièce est toujours flatteuse, c’est la tenue dans son ensemble qui va donner une allure actuelle. Ou pas. Je ne parle pas de total-look vintage mais d’une robe, d’une veste, d’un chemisier etc…


      Répondre

Avatar de Oumou

Oumou

Bonjour,
Je garde rarement des pièces « au cas où ». (Sauf pendant la grossesse).
Si je n’aime plus, c’est définitif, je vends ou je donne.
Mais je fais des pauses avec les pièces qui me correspondent. Et quand je les resort et je les porte différemment.
Je suis de moins en moins les tendances de toute façon. Mon objectif actuel c’est de moins acheter et de porter ce que j’ai déjà


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Oumou : c’est astucieux de faire des pauses avec des habits que l’on aime toujours mais dont on se lasse un peu… Des années plus tard, s’ils sont toujours impeccables et seyants, en effet, comme tu dis, on leur offre une nouvelle vie en les associant avec d’autres vêtements. Super réflexe !


    Répondre

Avatar de Marijo

Marijo

Je garde les pièces dont j’arrive pas à me séparer. Ce n’est pas forcement réfléchi, j’essaye de donner ou recycler au maximum ce que je ne porte pas, mais il y a des choses que viscéralement j’arrive pas. Alors, comme j’ai un sous-sol, je les garde. Ce sont souvent des belles matières ou des pièces avec une charge sentimentale.
Il arrive que j’en reporte certains de ces vêtements, comme un pantalon large en velours côtelé, ressorti cet hiver après avoir acheté quasiment le même pour ma fille. Ou le pull torsadé, tricoté par mes petites mains pendant le lycée et que je reporte depuis le retour de la grosse maille travaillé il y a quelques années.
Et comme je fais un peu de couture, il m’arrive de faire des vêtements pour ma fille, en réutilisant un ancienne robe ou une blouse.
Je n’ai pratiquement jamais acheté des vêtements d’occasion ou vintage, mais j’en ai récupérés de ma mère et ma grande mère des bottes, un manteau en laine, des foulards. Des vêtements simples dans des belles matières et avec des bonnes finitions, comme tu le dis bien dans l’article 🙂


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Marijo : tu as la chance d’avoir du vintage de famille et de l’espace… Profite !


    Répondre

Avatar de alexa

alexa

Je remets sans hésiter les vêtements que j’ai hérité de mes parents car les matières et la qualité sont encore bonnes. Mais curieusement, je ne me vois pas remettre ce que je mettais il y a 20 ans, pas seulement à cause de l’âge, mais parce que c’est un chapitre clos de ma vie.


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @alexa : je comprends très bien, nos vêtements sont imprégnés d’émotions, de souvenirs… Ce qui pousse justement certaines personnes à les garder, par respect ou fidélité. On a toutes des réactions différentes, parfois opposées ou contradictoires, face à nos armoires.


    Répondre

Avatar de Véronique krebs Bianchi

Véronique krebs Bianchi

Coucou Isabelle,

Je reponds un peu tard Isabelle, toutes mes excuses 😊

J’ai beaucoup de pièces vintages, notamment des beaux chemisiers, beaux tissus, beaux motifs, belles finitions, beaux boutons, cols lavallières (une passion pour moi), ou sans,parfois un peu large au niveau de la taille, mais que j’arrive à accommoder avec jeans, pantalons, jupes, bottines, baskets…dont je n’arrive pas à me séparer.

Ils viennent de ma grande mère ou de boutiques de secondes mains. Pour moi, ce sont des petits trésors car les imprimés sont superbes.

Mais j’avoue que je suis une conservatrice de vêtements, car je me dis “non, ça, je ne donne pas, je ne jette pas, on ne sait jamais, ça peut encore servir, et j’aime bien, ça peut aller avec ça et ça….”

Donc j’accumule !

Et quelques temps après, je regarde à nouveau cette pièce et je me dis, en craquant, ” ah, quelle horreur, je dois m’en débarrasser ! Ça m’encombre et je ne remettrai jamais ce truc ! ”

J’ai changé d’avis 😏

Mais c’est vrai que la mode est un éternel recommencement, par cycles, les modes reviennent.

Donc, à mon avis, il faut absolument garder les très belles pièces, bien cousues, non déformées, aux jolies couleurs, venant de maisons, de fabrications françaises et se débarrasser de mauvais tissus, flasques, sans tenue, qui ne ressemble à rien du tout 😉

Merci Isabelle pour ce post bien intéressant 😘


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Véronique krebs Bianchi : merci Véronique 🙂 (surtout ne t’excuse pas, c’est moi qui te remercie de prendre le temps d’écrire). Je partage ton avis, les “belles” pièces méritent qu’on prenne le temps de réfléchir à leur destinée. Comme tu le soulignes, nos envies et notre regard change. Bonne journée !


    Répondre

Avatar de Natginger

Natginger

Je reporte, encore et toujours, en tout cas depuis qu’il fait froid de canard, un pull, en laine, style “alpin” acheté sur un marché à l’étranger quand j’avais 16 ans (et de NOMBREUSES décennies ont passé, croyez-moi). C’était de la qualité! Je ne l’ai pas forcément porté toutes ces années et pas tous les hivers, mais là, je suis bien contente de l’avoir gardé….A l’époque, sans dépenser des mille et des cents, on pouvait avoir de la qualité, aujourd’hui, je n’y crois guère….Sinon, je ne garde pas: c’est vrai que cela fait vite daté, ou bien c’est fait exprès: de vieux blousons en cuir, vraiment vintage, vus qu’ils étaient à ma mère,mixés avec du moderne,mais c’est tout. Bonne soirée !


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Natginger : c’est plaisant, non, de reporter un vêtement porteur de souvenirs et qui, en plus, traverse les années ? Finalement, ce sont peut-être les pulls qui se démodent le moins. Pull alpin, marin, camionneur… Bonne soirée aussi !


    Répondre

Avatar de rouletabille

rouletabille

eh bien, comment dire… en 20 ans je suis passée d’un petit 38 à un grand 42, donc pour reporter c’est tout vu ! mais je suis d’accord avec Anne Carbonet, j’ai du mal à m’imaginer dans des vêtements qui correspondent à une période révolue de ma vie, j’ai envie d’autre chose, même si je conserve quand même longtemps les vêtements qui me plaisent. Et puis il y a toujours un détail qui fait « daté », qui étonne ou détonne quand on reprend le vêtement après plusieurs années ; je me souviens d’un très beau tailleur gris à incrustations de dentelles que j’avais conservé : les proportions de la veste, la forme du col me paraissaient complètement vieillottes quand j’ai voulu le reporter.


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @rouletabille : je comprends, même le vêtement qui semble parfait, peut vite faire dater au bout de quelques petites années. C’est tout un art de devenir une pièce vintage (et pas un vieux machin).


    Répondre

Violette Dennis

Avoir une idée simple et classe, j’adore ton style. Et, quoi qu’il en soit, n’oublie pas que la mode se démode, mais le style reste. De plus, on est libre de faire ce qu’on veut.


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Violette Dennis : voilà


    Répondre

Solange

Très bonne analyse Isabelle, je pense aussi que l’on peux garder de très belle pièces qui traverserons les années pour le reste ce n’est pas la peine d’encombrer nos penderies!
Bonne soirée


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Solange : je vois beaucoup de personnes hésiter, avoir du mal à différencier les belles pièces des vêtements auxquels on est attachés. Bon week-end, Solange !


    Répondre

Website Reviews

nice website for shopping


Répondre

MON BLOG PERSONNEL

Oui, c'est possible de suivre les tendances sans ressembler à tout le monde. Oui, il y a plusieurs façons d'exister. Même si on n'a plus 25 ans, on peut inventer son style. Oser. S'amuser. Et se mettre en mode personnel. Je suis une spécialiste de la penderie heureuse, un guide qui vous aide à ne ressembler qu'à vous-même...

Voir mon profil

mode personnel(le)
MODE : n.f. Conforme au goût du jour. n.m. Manière individuelle de vivre, d'agir, de penser. PERSONNEL,ELLE : adj. Qui concerne une personne. Qui s'adresse personnellement à quelqu'un. MODE PERSONNELLE : n.f. La mode sur un ton personnel. Le mien, le tien, le sien.
Et si on prenait rendez-vous !
écrivez-moi ici
isabelle@modepersonnel.com
Podcast
podcast
Facebook
Retrouvez les articles ici

Mes leçons de mode en librairie

You’re so French ! Cultivez votre style… Éditions de La Martinière

Mon dressing idéal, Solar

S’abonner à la newsletter
ChargementChargement


Retour vers le haut de page