Les basiques peuvent-ils se démoder ?

mode-personnelle, publié le , mis à jour à

Sweat Marty Oversize Patine : dégaine et confort pour longtemps

Est-ce une bonne idée de penser qu’un basique reste un basique au-delà des modes ? Qu’ils traversent toutes nos (en)vies sans broncher ? Les intemporels existent-ils vraiment ? Réussissent-ils l’examen de passage d’année en année ? À quoi faut-il faire attention pour qu’ils durent le plus longtemps possible ?

Les basiques qui ne vieillissent pas existent-ils ?

Au hasard et j’en passe, on nomme basique la chemise blanche, le pull marin, le t-shirt col rond, le hoodie, le jean droit, le perfecto, le caban marin, la veste en jean, la chemise en jean, le blazer marine, le manteau redingote, la marinière, la basket blanche, le jean droit, la petite robe noire, le pull cachemire, le trench, la veste de travail… Ça fait beaucoup. Et c’est finalement assez vague. De quelle chemise parle-t-on ? De quelle robe noire ?…

Partons sur des coupes “simples” et reconnaissables.

Veste velours Le Mont Saint Michel
Marinière Armor Lux
Levi’s 501 Made and Crafted
T-shirt en coton Organic Basics
Pantalon à pinces en sergé de coton APC

Rappelez-vous aussi de ce post sur l’injonction des basiques-à-avoir-dans-son-armoire ! On n’a pas toutes les mêmes goûts, ni les mêmes envies. Donc à chacune ses basiques. Les miens ne sont peut-être pas les vôtres. Et inversement. Vous n’avez pas à avoir un blazer marine ou un cachemire en V si ça vous ennuie.

Par ailleurs, même si le temps semble avoir peu de prise sur les dits basiques, ils peuvent (vous) lasser et se démoder eux aussi. Je pense à ces basiques qui ont fini par prendre un coup dans l’aile : le t-shirt V étriqué, la chemise blanche cintrée, le blouson en jean aux épaules tombantes, le trench ajusté, le jean taille basse, le slim stretch, le cachemire étroit, les escarpins pointus, la botte cavalière…

C’est normal que nos basiques vieillissent. Même s’ils restent simples, eux aussi suivent (un peu, parfois beaucoup) la mode !

Si vous gardez vos vêtements longtemps, faites le tour de vos piles de t-shirts, jeans et pulls et vous réaliserez qu’ils n’ont pas tous la même fraîcheur. C’est le moment de ne garder que les meilleurs.

Sweat Chloé Stora
Bottines Anne Thomas
Blazer Vanessa Seward x La Redoute

Vos basiques méritent-ils de passer une année de plus ?

• Vous plaisent-ils (encore) vraiment ?

Ce n’est pas parce qu’on parle de basiques qu’ils doivent passer au second plan de votre garde-robe. Au contraire. Ils sont aussi importants que vos vêtements plus « personnels ».

Déjà, vérifiez s’ils correspondent toujours à votre style et à votre garde-robe actuelle. Si vos goûts, votre mode de vie et votre morphologie ont évolué, c’est logique de moins vous y retrouver.

Allez-y, regardez vos basiques avec un œil neuf dénué d’affectivité (c’est dur !).

J’ai déjà vu des penderies se délester de chemises blanches qui ne correspondaient plus à l’ambiance d’un nouveau job ou de pulls noirs qui ne pouvaient pas combler de soudaines envies de couleurs. Ou à l’inverse, des penderies qui rêvaient d’accueillir enfin des bons basiques. Faites le point.

Chemise en popeline Bellerose

• Vos basiques sont-ils en bon état ?

Ça paraît évident mais je remarque que si l’on est attachée à un vêtement, on a du mal à être honnête. Lors de mes rendez-vous « penderie », je suis intransigeante avec les marques du temps qui échappent à des yeux qui ne voient plus.

Si on peut récupérer un cachemire qui a peluché, un chemisier qui a perdu un bouton ou un manteau qui n’a plus de ceinture, il faut dire bye bye au t-shirt qui vrille, à la chemise avec des auréoles, au t-shirt blanc jaunissant, au blazer dont les manches ont feutré, au trench taché, au pantalon de tailleur qui poche aux fesses, à la jupe qui a loupé une courbe de poids, aux bottines au museau retroussé…

Manteau en drap de laine Des Petits Hauts

• Les proportions de vos basiques sont-elles toujours justes ?

C’est ce qui donne un coup de vieux aux basiques. Posez-vous la question devant chaque pièce : la longueur, la coupe, le décolleté et la forme des manches sont-elles toujours actuelles ? Sinon, pouvez-vous rattraper la chose avec une retouche ? En roulant une manche ? Avec un ourlet ?…

La veste de tailleur aux manches trop larges aura du mal à convaincre. Idem avec les pantalons : le tregging taille basse, les boots noires raplapla et le pantalon de bureau informe ne flattent aucune morphologie.

Depuis quelques années, les hauts sont plus amples et plus longs. Les bas moins ajustés et plus souples. Difficile d’enlever du stretch et d’ajouter des centimètres à une marinière étroite, par exemple. Mais peut-être s’accordera-t-elle à un pantalon large taille montante.

• Faites un point qualité

En général, la qualité signe la durée. Mais que veut dire qualité ? Est-ce une question de prix ?… De marques ?… Pas toujours.

Dans les penderies que je visite, je peux tomber sur la parfaite chemise en jean dix ans d’âge ou le blazer increvable d’une grande enseigne. C’est rare mais pas exceptionnel.

Ce qui est certain, en matière de basique basique, c’est que la simplicité est une valeur sûre : les détails chichiteux vieillissent mal.

Une matière noble et des finitions impeccables sont essentielles. Cela va de soi. Mais encore une fois, ce n’est pas parce que vous lisez “100 % coton” sur l’étiquette que votre vêtement va durer (il y a plein de coton cheap). Regardez si le tissu est épais, s’il tombe bien, ne froisse pas en deux secondes. Vérifiez la façon dont le vêtement se positionne sur vous, comment il tombe.

Ça chiffonne ? Ça manque de netteté ? D’intégrité ? De souplesse ?… Passez votre tour.

Faites confiances aux marques qui ont fait leur preuve dans leur domaine (par exemple Armor Lux pour la marinière, APC pour les pantalons bossy et les vestes, Le Mont Saint MIchel pour la veste de travail…) et comptez sur les petites marques qui mettent (vraiment) du cœur à l’ouvrage. Comme Patine dont le credo est de fabriquer des pièces qui durent avec les bons ingrédients : elles ont des chances de vous plaire longtemps.

Sweat Marty Patine

Conclusion : soyez aussi exigeante avec vos basiques qu’avec le reste de votre penderie donc faites des tris réguliers pour dire au revoir aux pièces qui ne tiennent pas la route.

Qu’en pensez-vous les amies ?

Commentez cet article

47 commentaires

Avatar de Scampi

Scampi

Les basiques m’ennuient si profondément que je n’en achète plus du tout, et je commence à me rendre compte qu’ils manquent à mon dressing, car je n’ai pas envie de ressembler à un clown avec toutes mes pièces “fortes” mises ensemble. L’été dernier, je me suis débarrassée de tous mes vieux t-shirts manches longues informes et sous-pulls fatigués, mais voilà l’hiver qui s’installe et je n’ai toujours pas remplacé les basiques jetés à la poubelle… Du coup je me force un peu mais je suis vite frustrée !


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Scampi : l’idéal, c’est de trouver ses basiques à soi (pas forcément la veste noire ou la chemise blanche mais un blazer marine ou vert sapin et une chemise ciel, par exemple). Et puis quand on les achète chez un créateur qui a une (vraie) démarche – comme Patine ou Réuni – c’est plus gratifiant, je trouve.


    Répondre

Avatar de Oumou

Oumou

Article très intéressant pour ce début d’année!
Je me souviens d’avoir lu énormément d’articles/livres sur « les basiques à avoir dans sa garde robe » et ca me minait de ne pas en trouver qui correspondait à ma morphologie. Je me suis vite détachée de cette liste pour m’approprier mes propres basiques.
Je suis contente des changements de proportions. Ca me permet de porter certaines pièces plus facilement avec ma poitrine généreuse. Dernière acquisition le hoddie patine et la chemise blanche les Sublimes. Je pense qu’ils me suivront longtemps


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Oumou : quelle bêtise ces listes ! Mais je comprends qu’on les suive. L’offre est si vaste qu’on peut avoir besoin de guides. Je suis ravie que tu trouves enfin ceux qui te correspondent pleinement.


    Répondre

Avatar de Nathalie

Nathalie

bonjour Isabelle et bonne année,
on peut dire que tes articles sont toujours aussi inspirants.
j’ai toujours trouvé que les basqiues se démodaient aussi vite voire plus vite que les vêtements “forts”.
par exemple, actuellement, rien de plus ringard qu’un pantalon droit qui cache la chaussette et ne dévoile que le bout d’une bottine cheap au cuir improbable.
Lorsqu’on regarde une série ou un film d’il y a 10 ou 15 ans, ça saute encore plus aux yeux. les personnes habillées simples sont les plus démodées et pas encore vintage 😉
je suis donc très sensible au détail, longueur et forme d’un col, aspect d’un bouton (rien ne se démode plus qu’un bouton) etc


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Nathalie : c’est tellement juste !! Alors que les robes de Romy Schneider dans les films de Sautet – par exemple – sont toujours aussi désirables.


    Répondre

      Avatar de Sadhana

      Sadhana

      @mode-personnelle : cela vaudrait peut-être un post. Qu’est-ce qui rend un vêtement indémodable? La griffe haute couture, le charisme de la personne qui le porte?….


      Répondre

        Avatar de mode-personnelle

        mode-personnelle

        @Sadhana : la symbiose entre les deux… quand le vêtement est en parfaite harmonie avec la personne qui le porte. L’évidence qu’ils sont faits l’un pour l’autre.


        Répondre

        Avatar de Moutchiquett

        Moutchiquett

        @Sadhana : Le vêtement indémodable existe-t-il ? Pas sûr !!! En revanche, la roue de la mode tourne et certaines pièces peuvent redevenir “tendance”, si tant est qu’elles aient traversé correctement les années (pièce de qualité bien conservée!).
        Et puis porter sans discontinuer un vêtement 10 ou 20 ans, c’est ennuyeux, non ?


        Répondre

Avatar de lilly

lilly

Bonjour Isa, tellement d’accord avec ce post..
un basique de belle qualité, et dans l’air du temps..(ah les escarpins pointus qui rebiquent hihi) a toujours sa place avec n’importe quelle pièce folle, j’en suis convaincue. C’est un exercice périlleux qui fait le style de la personne.
Je suis très tentée par un sweat Patine, j’ai pas mal de chemises rigolotes qui iraient bien dessous ..euh tu m’as dit un jour de m’éloigner des sweats, mais là je ne t’écoute pas 😉
Belle journée et des bises.


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @lilly : je ne sais plus très bien pourquoi je t’ai dit ça à l’époque… peut-être pour t’éloigner d’un style trop girly si tu les portes avec un slim ? J’ai oublié, je suis désolée ! Depuis, la mode et ton style ont changé, bien sûr désobéis-moi, tu peux en porter avec un pantalon slouchy ou plus classique. J’ai le hoodie Patine dont la qualité est extraordinaire.


    Répondre

Avatar de Clémentine

Clémentine

Bonjour, d’accord avec les critères de basiques à bazarder, même si l’un d’eux m’interroge : le cas des bottines dont le museau se retrousse. Est-ce qu’on ne peut pas les soigner avec du cirage et de bons entonnoirs ? J’avoue que, même si ce n’est pas entièrement le cas, je culpabilise à l’idée de ne plus utiliser des chaussures en parfait état de fonctionnement, avec une semelle solide et aucune blessure majeure.. Bien sûr je ne jette rien et met tout dans les bornes de tri, mais j’ai cru comprendre que la majorité finit tout de même à la décharge..


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Clémentine : je fais référence aux bottines et escarpins avec un nez très allongé, aujourd’hui, totalement démodés. Je ne pense pas que tu penses à ces modèles du début des années 2000.


    Répondre

      Avatar de Clémentine

      Clémentine

      @mode-personnelle : Merci, je n’avais pas compris qu’il s’agissait d’un modèle en effet, je pensais que tu désignais l’usure typique des bottines qui se plissent et remontent un peu à l’usage en effet.


      Répondre

Avatar de alexa

alexa

Bonne Année, Isabelle, sans oublier les assistants…et le stagiaire (le restera-t-il à vie ou va-t-il accéder au statut d’assistant lui-aussi?)

Je trouve que les basiques ne sont jamais complètement intemporels comme tu le décris si bien dans ton article.
Et je me demande si ce n’est pas surtout la lassitude et donc l’envie de neuf qui va nous faire acheter le énième pull marine même s’il ressemble en tout point à celui acheté il y a 10 ans!


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @alexa : bonne année aussi !
    Quant aux basiques, on peut toujours en trouver avec quelques différences significatives. Sauf si c’est un ultra basique comme un cachemire col V lambda. 🙂


    Répondre

Avatar de Sadhana

Sadhana

Tous mes vœux pour cette nouvelle année Isabelle. Que Cupidon jalonne ton année de flèches et que Zeus éloigne les orages.
J’ai peu de basiques dans mes placards. Mais j’avoue ne pas arriver à me débarrasser d’un sweat gris, Swildens, hors d’âge. La mode est à l’oversize, certes, mais pas sure que tu validerais son coté avachi voir déformé…
Sinon, rien à voir avec le sujet du jour mais je partage l’info. Grosse déception à propos de ma commande Boden. Je viens de recevoir un mail de leur part me demandant de payer les taxes de douane. 40 € pour 2 articles, dur le Brexit !


Répondre

    Avatar de Life from Mars

    Life from Mars

    @Sadhana : Quoi ???? Horreur, Malheur !


    Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Sadhana : oh nooooon !!! Heureusement que j’ai passé une commande Topshop avant le Brexit !
    Vas-y, console-toi avec ton doudou Swildens.


    Répondre

    Colette Du Net

    @Sadhana : ça m’étonne un peu car j’ai fait une commande arrivée il y a peu et on ne m’a rien demandé. Ce n’était pas un mail d’arnaque? Cela dit, ma commande datait de fin décembre je pense et pas de début janvier.


    Répondre

      Avatar de Pascale DELCOURT

      Pascale DELCOURT

      @Colette Du Net : j’ai cherché des info sur le site en vain. J’ai 5 jours pour payer les taxes, auquel cas le colis ne sera pas livré. J’hésite encore à conserver cette commande. Je vais peut-être faire l’autruche pour voir ce qu’il se passera.


      Répondre

        Colette Du Net

        @Pascale DELCOURT : voici les infos sur le site officiel de la marque
        Nous couvrons tout frais de douane lorsque vous commandez sur boden.fr, boden.eu, bodendirect.de ou bodendirect.at.


        Répondre

          Avatar de Sadhana

          Sadhana

          @Colette Du Net : Merci à vous, Colette et Isabelle. Pour avoir cherché et trouvé l’information. Je crois en effet que c’est un mail frauduleux. Quand je suis allée vérifier sur l’historique de ma commande sur le site Boden, pas de trace de commande. Rien non plus sur Paypal. Peut-être un site miroir… En tout cas, vous m’avez évité de donner mes coordonnées bancaires à un escroc. Merci encore.


          Répondre

        Avatar de mode-personnelle

        mode-personnelle

        @Pascale DELCOURT : en effet, Colette a raison, dans le FAQ, il est écrit clairement que les frais de douane sont à la charge de Boden. Un mail frauduleux ?


        Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Sadhana : merci pour tes vœux dont les flèches me touchent en plein cœur ! Bien visé 🙂 A mon tour de te souhaiter une année qui te comble.


    Répondre

Avatar de Blampain

Blampain

J’ai lu avec attention ,certains basics ne sortent plus jamais de ma garde-robe, plus de 2 ans au moins pour certains donc j’aurai un regard neuf sur ces derniers.
Ayant manqué de beaucoup dans mon enfance faire le vide n’est pas facile mais devient nécessaire.
Merci pour cet article 💗il va m’aider.
Mireille/Baron


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Blampain : c’est libérateur de faire le vide et gratifiant de ne garder que le meilleur. Une belle façon de commencer l’année !


    Répondre

Avatar de eveange66

eveange66

J’avoue, je ne sais pas si j’ai des basiques dans mes armoires, mais j’ai mes bases : mes slips, mes collants/chaussettes…
OK je crois que j’ai déjà fait le coup.
Plus sérieusement (quoique ??), je ne pense pas avoir de “basiques” en tant que tels, s’il en est. J’ai ce qui constitue le socle de mes tenues, dont beaucoup de cachemire à col V, de toutes couleurs (sauf noir !!).
Finalement, c’est un sujet bien plus compliqué que je ne le pansais… Qu’est ce qu’un “basique” : ce qu’a tout le monde dans son armoire, un tee shirt, un pantalon, une manteau ? Pas certaine que chacun ait la même définition au final.
Comme par exemple LE tee shirt blanc à col rond, en coton, je n’en ai pas, jamais eu. Ou la chemise blanche : longtemps, je n’en ai pas eu non plus avant d’en acquérir quelques une, plus d’autres chemises imprimées (rassures toi, des imprimés genre rayures, je n’ai pas encore atteins ce point …).
Par contre, j’ai une bonne quantité de pyjamas en pilou de petit garçon, c’est ma base pour mon côté frileux. Est ce que ca va se démoder ? Aucune idée et je m’en fiche complètement !!
Depuis que je fais de l’eczéma, j’ai acquis plein de tee shirts en coton, de toutes les couleurs, pour glisser sur ma peau en première couche, avant un pull en laine ou cachemire : vont ils se démoder ? Euh, franchement, ils vont certainement s’user à force d’être portés mais démodés, on s’en fout !!
De toute les façons, tout revient toujours “à la mode” à un moment (sauf les cols pelles à tarte et encore, j’attends de voir !!) que l’on peut conserve et porter certaines pièces sans rougir, enfin cela ne me dérange pas.
Je n’ai jamais eu de chaussures ultra pointues (mais quelle horreur !!), ni de slims, pourtant basiques à un moment.
Tu vois, impossible de répondre facilement à une telle question selon moi.
Est ce qu’un pull en laine de très belle qualité est un basique ? Pour certains, ça l’est, le genre de pull porté d’année en année, parfois qui passe des générations ?


Répondre

    Avatar de eveange66

    eveange66

    @eveange66 : Non mais je n’y arrive pas, à faire court. C’est pour ça que je n’ai pas Instagram, entre autre…
    Bref, le gros pull en laine peut être un basique pour certains.
    Alors, est ce que la qualité est un basique ? Sur quels critères.
    Ah ah, comment ouvrir un nouveau débat !!
    Pour ma part, je raisonne plutôt en terme d’évolution de nos silhouettes et de nos personnalités, plus que rapport à la mode. Plus les années passent et moins ça m’intéresse. En revanche, le vêtement lui, me fascine… presque.
    Pour en revenir au sujet, j’ai un basique dans mes armoires, mes vestes, que je porte quasi en toutes circonstances. Certaines on bien 20 ans, achetées à l’époque ou bien “chinés”. Aucune ne me semble démodée, pas d’épaulettes énormes ni de revers impressionnants. En revanche, toujours, une belle matière, une belle coupe, un tissu qui se tient. Elles me plaisent toutes
    Voilà, j’ai encore dérapée, oups.
    Je te souhaite une meilleure année Isabelle (impossible pour moi de souhaiter Bonne Année en 2021, ça sort pas et j’ai du mal à sortir des mensonges …).


    Répondre

      Avatar de mode-personnelle

      mode-personnelle

      @eveange66 : “je raisonne plutôt en terme d’évolution de nos silhouettes et de nos personnalités, plus que rapport à la mode” : j’ai la même vision que toi mais je m’attache sans doute davantage à la mode. Pas dans le sens des tendances mais dans les changements parfois imperceptible des volumes et des longueurs. La chemise blanche d’aujourd’hui n’est plus tout à fait la même qu’il y a dix ans. Et ça se voit tout de suite.
      Je te rejoins aussi sur la définition du basique : il y en a autant que de basiques ! Chacune a la sienne selon sa morphologie et ses envies.


      Répondre

      Avatar de mode-personnelle

      mode-personnelle

      @eveange66 : merci pour tes vœux… je te souhaite aussi une année meilleure et plus sereine. Merci de compter toujours parmi les fidèles.


      Répondre

    Avatar de Nathalie

    Nathalie

    @eveange66 : mon t-shirt basique c’est un t-shirt gris chiné, le blanc sur moi c’est no way


    Répondre

      Avatar de mode-personnelle

      mode-personnelle

      @Nathalie : moi aussi, clan gris chiné !


      Répondre

Avatar de Caroline

Caroline

Beurk, les basiques… Je suis bien contente que nous soyons sortis de cette mode du trench + marinière + slim…
Je me rends compte que les proportions changent, que je n’aime plus les vêtements serrés (et ce n’est pas – que – de la prise de poids) et que les couleurs reviennent. Alors, je m’achète mes propres bases, colorées, marrantes aussi. Et ça fait du bien!


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Caroline : je crois que la mode
    du trench + marinière + slim est typique de “la” fameuse Parisienne. Il ne lui manque que les ballerines pour compléter cette caricature désuète qui, en effet, nous parle peu mais peut faire encore rêver (surtout dans sa version cheveux au vent, démarche alerte et jambes de deux mètres) 😉


    Répondre

Avatar de Veronique Forestier

Veronique Forestier

Seule basique qui est mon allier c est le treanch je le porte sans prise de tête il s adapte pratiquement à tout mes vêtements , j ai tenté la Mariniere sans résultat je ne suis pas â l aise avec cet article alors qu elle sublime certaine personne qui la porte peut être selon sa morphologie …


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Veronique Forestier : j’aime la marinière dans sa version ample (en tout cas chez moi… sinon je ne m’y sens pas à l’aise). Idem pour le trench, je ne le porte que long et large. Comme quoi, on a toutes nos exigences pas si basiques !


    Répondre

Avatar de Natginger

Natginger

Bonne année Isabelle!
Merci pour cet article; j’avoue adorer les listes de basique, ça m’amuse!
Je n’aurais jamais classé les slims comme un basique, pour moi c’est trop connoté d’une certaine période… les bottes cavalière pour moi sont un basique et je ne pensais pas que cela pouvait être démodé?
Qu’est ce donc qu’un pantalon “bossy”?


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Natginger : Slim, basqiue ou non ? C’est toute la difficulté de lister les basiques… Un jean est un basique. Mais quelle coupe ? Même le jean droit peut prendre des formes différentes. Et pour certaines penderies, le jean n’est pas du tout un basique. Mais tu as raison, même s’il a duré 15 ans (et c’est pas encore tout à fait fini), le slim reflète une période. Alors oui, la cavalière est un basique en quelque sorte mais “connotée” aussi dans son genre. Aujourd’hui, en tout cas, on ne peut plus la porter comme avant (pas avec une jupe droite, par ex).
    J’appelle “bossy”, pardon pour l’anglicisme, un pantalon pour “bosser”. Voilà !
    Et bonne année, aussi !


    Répondre

Avatar de Moutchiquett

Moutchiquett

Un nouvel article intéressant et qui interpelle !!! Mais qu’est-ce donc qu’un basique ? Une pièce qu’on porte des années d’affilée…10 ans, 20 ans ? Non, comme tu le soulignes, au delà des modifications corporelles, de l’usure, une pièce même “classique, “basique” se démode par ses proportions au bout de quelques années car les coupes évoluent. En revanche, la mode n’étant qu’un éternel recommencement, des coupes similaires peuvent revenir à plusieurs années de distance. Encore faut-il être conservatrice pour pouvoir les ressortir ! Sinon, les friperies et dépôts ventes permettront de trouver ces pièces vintage.
A part un beau foulard en soie, un chapeau, un bijou…je ne trouve pas qu’un basique tienne des années sans s’essouffler ! En revanche, le jean, la chemise blanche, la marinière, des baskets blanches, un pull marine sont des basiques … à remplacer régulièrement !!!


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Moutchiquett : je te rejoins en tout et tu fais là un formidable lien avec mon prochain post ! A suivre 😉


    Répondre

Clarisse Mariette

En ce qui me concerne, je ne suis pas très habile avec la retouche. Donc, le moins que je puisse faire pour rester « à la mode » c’est de procéder à un tri.


Répondre

Avatar de Isabelle

Isabelle

Bonjour, ça y est, j’ai commencé la lecture des articles du blog par
celui-ci. Je suis d’accord que la notion de basique est très variable selon chacun, et que les coupes peuvent “vieillir” avec le temps, comme nous. Et c’est vrai aussi qu’on a du mal à se séparer de ses vêtements doudous adorés. Merci pour ces bon conseils, je vais essayer de les mettre en pratique dans ma penderie.
À bientôt


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Isabelle : Bon tri ! Ça fait toujours du bien.


    Répondre

graziella

Pour moi les basics se démodent, sur de petits détails effectivement, des proportions, un col un peu trop large, une taille un peu trop basse, la longueur d’un jean…
J’adore les basics, à choisir dans de très belles matières et à accessoiriser avec des pièces originales


Répondre

Matching Points

Hélas, les basiques se démodent. LE chemisier blanc trop ou pas assez cintré selon les époques, les cols trop ou pas assez pointus… Quant à la longueur des pantalons, c’est un casse-tête renouvelé à chaque rentrée et les pantalons qui n’ont pas l’ourlet à la bonne hauteur, ça fait vraiment « province » ! 🙁


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Matching Points : Oui, vvous avez raison ! Tous ces détails qui font basculer le vêtement du côté vieillot !!!


    Répondre

MON BLOG PERSONNEL

Oui, c'est possible de suivre les tendances sans ressembler à tout le monde. Oui, il y a plusieurs façons d'exister. Même si on n'a plus 25 ans, on peut inventer son style. Oser. S'amuser. Et se mettre en mode personnel. Je suis une spécialiste de la penderie heureuse, un guide qui vous aide à ne ressembler qu'à vous-même...

Voir mon profil

mode personnel(le)
MODE : n.f. Conforme au goût du jour. n.m. Manière individuelle de vivre, d'agir, de penser. PERSONNEL,ELLE : adj. Qui concerne une personne. Qui s'adresse personnellement à quelqu'un. MODE PERSONNELLE : n.f. La mode sur un ton personnel. Le mien, le tien, le sien.
Et si on prenait rendez-vous !
écrivez-moi ici
isabelle@modepersonnel.com
Podcast
podcast
Facebook
Retrouvez les articles ici

Mes leçons de mode en librairie

You’re so French ! Cultivez votre style… Éditions de La Martinière

Mon dressing idéal, Solar

S’abonner à la newsletter
ChargementChargement


Retour vers le haut de page