S’habiller au ski sans faire bibendum

mode-personnelle, publié le , mis à jour à

look Protest

On y croit !!! En attendant le déconfinement, j’avais envie de vous faire rêver (et moi, avec). C’est drôle comme le sport pousse certaines personnes à sortir de leur zone de confort vestimentaire. Avez-vous remarqué ces pantalons de jogging fluo qui courent dans les parcs ?  Ces anoraks bariolés qui dévalent les pistes de ski ? Dans « la vraie vie », la penderie n’est pas forcément aussi colorée. Surtout pour les personnes contraintes à un dress code professionnel strict, sobre et sombre.

look Protest

Choisir ses vêtements pour la gym ou n’importe quelle activité physique contribue même à l’envie de s’y mettre. Finalement, c’est une chance de pouvoir se lâcher. Y compris pour les timides qui joggent ou font du ski avec des vêtements plus fun sans se poser de questions. Comme si, bridé toute l’année,  on se sentait autorisé à oser sans se soucier de ce qui se fait ou pas.

look Protest

L’hiver dernier, pour mon retour à la montagne après de très, très longues années loin de la neige, je n’ai pas voulu investir. On m’a gentiment proposé de me prêter des vêtements techniques. Au ski, l’aspect technique prime avant le style. Même pour les balades à pied, difficile de rester en jean et doudoune citadine. Avec le vent, on est vite glacée à la montagne ! J’ai rapidement troqué la veste et le pantalon que je croyais suffisamment chauds pour le matériel pro de mes ami.e.s skieurs. Ils m’ont appris plein de choses. Par exemple, limiter les couches. Au ski, on évite la technique de l’oignon : les superpositions de vêtements engoncent sans tenir chaud. Et puis quand les températures montent sur les pistes, que faire du joli pull de ski ou du sweat à capuche oversize ?!  Mieux vaut les réserver pour la soirée raclette !

sweat à capuches pour femme Protest

L’idéal, c’est d’opter pour des dessous techniques. Vous savez, ces t-shirts (je les préfère avec des manches) et caleçons long seconde peau anti transpiration.

Par-dessus, tout dépend de votre degré de frilosité, vous pouvez ajouter une polaire fine. J’avais opté pour un gilet d’homme en taille small, bien couvrant, avec une capuche, facile à dézipper.

Gilet pour homme Protest

Et par dessus ? Combinaison intégrale ou veste + pantalon de ski ? Certaines skieuses aiment se sentir protégées par la combi, d’autres détestent s’empêtrer dans les manches au moment des pauses pipi ou du resto d’altitude. Je me suis sentie à l’aise dans une doudoune à capuche relativement près du corps, parfaitement imperméable, bourrée de détails astucieux, pas du tout anecdotiques : petites poches pratiques (par exemples sur les manches) pour caser le minimum vital, zip au niveau des emmanchures pour s’adapter à la température, manches avec mitaines… J’ai trouvé indispensable le tube col roulé tout fin en jersey de coton qui permet de protéger le cou et ne prend pas de place dans une poche. J’ai apprécié le confort et la chaleur du pantalon à bretelles prêté par un des amis. Un pantalon d’homme pas bibendum du tout. Comme quoi, on peut trouver son bonheur au rayon mec ou ado !

Pantalon de ski femme Protest

Y a-t-il des vêtements de ski à éviter ? Par exemple, des pièces à réserver aux jeunes surfeuses fougueuses ? Des styles qui traverseront mal les années ? Des couleurs qui « grossissent » ? …

look Protest

Evidemment, si vous restez dans le noir ou le marine, vous ne prenez pas de risque. Et à l’inverse, si vous craquez pour des teintes stabilo, vous pourriez vite vous lasser. Préférez des couleurs qui ne font pas mal aux yeux et amusez-vous si vous avez envie de sortir du sombre. Vous pourrez toujours vous rattraper avec une cagoule ou un bonnet coloré.

manteau d’hiver homme Protest

Avec une forme bien ajustée pour votre silhouette, osez, faites-vous confiance. Mais avant de céder pour la fantaisie ou des mélanges de couleurs fofolles, interrogez-vous sur votre versatilité vestimentaire : dans votre garde-robe vous lassez-vous des imprimés, des couleurs affirmées, de vos audaces…? Jamais ? Au contraire ?

Alors, si vous aimez le rose fuschia ou l’argent, amusez-vous !

Et vous, avez-vous une pile « pour le ski » dans votre penderie ?

P.S : Protest, la marque néerlandaise de vêtements de ski et de surf qui a illustré ce post, vous offre une remise de -10% jusqu’au 28 février 2021 avec le code modepersonnelle10.

Commentez cet article

23 commentaires

Avatar de Backroline

Backroline

Et bien pour moi c’est le contraire! Je porte très peu de noir au quotidien mais pour la montagne j’ai investi dans des pièces de qualité que je peux garder longtemps sans me lasser mais en noir. Le problème c’est que si on veux bien s’équiper cela coûte cher, Alors j’ai misé sur la sécurité. On peut aussi trouver des pièces réutilisables, par exemple les T-shirts techniques manches longues pour un footing en plein hiver. La veste de ski noire Un peu 70’s, cintrée et ceinturée pourrait très bien m’accompagner pour visiter une capitale nordique par ex! Bon en vrai je la voulais en orange 🙂 et bien dans les boutiques ils ne l’ont pas commercialisé car pas assez versatile! Uniquement en ligne et il n’y avait plus ma taille. Mais la noire est chic et je sais que je vais l’apprécier longtemps.


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Backroline : J’aime beaucoup le style sixties au ski (fuseau noir, joli pull norvégien, bonnet). Bien plus chic, à mon avis, que la doudoune fluo 😉


    Répondre

Avatar de Eveange66

Eveange66

Honnêtement, un séjour au ski… Pas eu depuis quasi 20 ans.
Entre le réchauffement climatique, l’épidémie et le coût prohibitif du dit séjour réservé donc à une petite partie, seulement, des Français, ce n’est pas dans mes pensées.
Sinon, sur Vinted, il y à dans toutes les tailles, des vêtements de ski issus de la collaboration entre Jean Charles de Castalbajac et Rossignol. Donc colorés, à tout le moins originaux.
Sinon Isabelle, et ça fait plusieurs fois que j’évoque je sujet, pourquoi ne pas faire, enfin, un sujet sur ce que l’on peut porter maintenant que les températures se réchauffent partout, d’une manière inéluctable, surtout en été. Nos façons de nous vêtir doivent changer, pas seulement sur les matières ( non mais porter du plastique polluant et qui fait transpirer…) mais sur les formes : du large moins cintré ou serré (hélas oui je sais), moins de noir…
Il n’y a qu’au Brésil ou les gens portent encore du super serré par grosse chaleur…😂😂
Voilà, je vous laisse skier, si possible cette année, en petit comité. Pour ma part, ce sera plutôt, si je peux, ballade dans la nature qu’il nous reste encore… Je sais, je suis plus terre à terre, la France d’en bas quoi… 😁😁


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Eveange66 : si je vais au ski (j’espère partir en janvier), je reste en-dehors des pistes ! Marcher en pleine nature, dans le silence et la neige, me réjouit. J’adorerais dévaler des pistes – j’imagine l’effet grisant – mais je n’ai aucune envie de prendre des leçons. Ma “première étoile” est trop loin.


    Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Eveange66 : …oui, pourquoi pas un post sur le réchauffement vestimentaire… mais plutôt en été. Même si on a “moins froid”, je continue à porter mes Thermolactyl et autres “seconde peau” dès novembre.


    Répondre

Avatar de Véronique krebs Bianchi

Véronique krebs Bianchi

Merci pour ce post intéressant Isabelle !

Oui, effectivement, je sais qu’il ne faut pas avoir 36 couches pour skier ! Erreur !

J’ai skié pendant des années, avec un bon pantalon de ski gris clair, pull manches longues antitranspirant spécial ski, une polaire, et une bonne doudoune à couleurs vives. Col tube pour la gorge, et gros bandeau bien chaud sur les oreilles avec une jolie couleur fluo 😊, et des supers gants.

Pas de salopette, l’enfer pour la pause pipi, il faut presque tout enlever et ds le froid ! 😭

L’essentiel, est que l’on doit être ds de bons vêtements spécifiques au grand froid, , agréables à porter et à bien à l’aise !

Mais maintenant, je préfère les belles balades en montagne plutôt que le ski, toujours bien équipée contre le froid ☺️

Le ski, j’ai déjà bien donné même si je ne suis pas vieille !
Merci Isabelle !


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Véronique krebs Bianchi : pas de ski pour moi non plus mais des balades. Bien équipée contre le froid, le vent et la neige, je peux marcher des kilomètres. Je n’avais pas mesuré l’importance d’une tenue technique en-dehors du ski. Je n’ai pas parlé des indispensables crampons !


    Répondre

Avatar de Anne

Anne

Bonjour Isabelle, merci beaucoup pour cet article. J’aime beaucoup vous lire et vous suivre sur instagram.
Pour ma part le skier me fait et me fera toujours rêver…:) Je porte en bas un pantalon technique chaud par dessus un legging technique et un haut un t-shirt technique puis fine polaire un une veste de ski de couleur verte fluorescente !! Moi qui suis très sage dans le choix de mes couleurs en ville..j’ai choisi ce vert pour être visible en cas de brouillard et sous la neige 🙂 Encore merci Isabelle, Anne


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Anne : astucieux ce vert lumineux ! J’espère que tu pourras dévaler les pistes cet hiver 🙂


    Répondre

Avatar de Moutchiquett

Moutchiquett

A 58 ans, je ne suis jamais allée au ski ( ma famille n’avait pas les moyens, on habitait sur la côte d’Azur, et étions bien plus attirés par la mer et le soleil #piedsnoirs !)…et ce ne sera pas encore cette année que je tenterai l’aventure. Je n’aime pas le froid, ni vivre dans un petit appart, ni faire la queue, ni la montagne . Mais j’ai tout lu avec beaucoup d’intérêt !!!
Donc pas de pile ski dans ma penderie, mais une pile fitness, une pile sports nautiques, et une pile “sortie champignons “…toutes comportent des pièces techniques !


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Moutchiquett : j’adore la pile “champignons” ! Ma pile ski est minimaliste (mais efficace) puisque je ne skie pas (je n’ai plus l’age d’avoir envie de prendre des leçons… ni des gamelles). Mais je marche. Et dans la neige, il faut quand même un bon équipement pour ne pas grelotter au bout d’1 km.


    Répondre

      Avatar de Moutchiquett

      Moutchiquett

      @mode-personnelle :la pile “champignons” est assez conséquente, surtout pour les vêtements de dessus et chaussants qui sont adaptés à toutes les conditions météo ! Passion cueillette … (Et ce 2nd confinement qui tombe si mal en pleine période de cèpes et girolles, me met au supplice !!!)


      Répondre

        Avatar de mode-personnelle

        mode-personnelle

        @Moutchiquett : Samedi, tu auras 3 heures pour la cueillette !!


        Répondre

    Avatar de Cecile

    Cecile

    @Moutchiquett : 😀 votre description du séjour au ski m’a bien fait rire ! Elle n’est pas complètement fausse mais en tant qu’ancienne savoyarde, je ne peux pas me priver de vous apporter quelques contre-arguments :
    – la montagne c’est magnifique ! quel que soit le temps : sous le soleil ou la neige à plein temps.
    – c’est plein d’endroits calmes et reposants
    – l’air y est pur et revigorant
    – les maisons sont en bois
    – on y mange des tas de trucs délicieux (sauf si on n’aime ni le fromage ni la charcuterie 😀)
    – il n’y fait pas froid car on prévoit de s’habiller chaudement
    – il y a plein de choses à faire même si on ne skie pas… bon j’arrête, mais honnêtement vous devriez essayer… au moins une fois (et au mois de mars, les températures remontent et il y a moins de monde😉)


    Répondre

      Avatar de Natginger

      Natginger

      @Cecile : moi je la comprends! Moi non plus je n’ai jamais skié; par contre même en ayant les mêmes origines, désolée mais au Maroc, il y avait des stations et la neige! Ceci dit, j’en suis partie jeune et après c’était l’Afrique de l’Ouest (où j’ai appris à patiner … sur la glace, oui je sais c’est incroyable) et ici en France, j’ai jamais appris, peur et aussi pas d’argent, ou bien rien que l’idée de tout ce tra la la pour y aller, les chaînes, les tenues, une fois sur place, la queue pour monter sur ce machin qui t’emmène en haut, bof bof. Se balader oui, mais c’est pas toujours possible d’y aller. La description des fringues me fait penser à ce par quoi je suis passée il y a quelques années pour une simple balade et aussi une journée de raquettes, j’ai dû acheter un pantalon chez l’enfant (qui ne doit plus m’aller).
      Pour les champignons, hélas, j’aimerais tellement savoir les cueillir, je l’ai jamais fait non plus! 🙂


      Répondre

        Avatar de mode-personnelle

        mode-personnelle

        @Natginger : le côté “j’attends mon tour” au télésiège, ce n’est pas pour moi non plus. Les balades au grand air me remplissent de joie et me suffisent ! Quelle beauté la montagne, en été ou en hiver. Bon, il faut monter un club de cueilleuses 😉


        Répondre

Avatar de Cecile

Cecile

C’est vrai que quand se pose la question d’acheter ses vêtements de ski on peut facilement opter pour des couleurs amusantes en se libérant des contraintes habituelles de la mode en ville. Mais sachant que c’est un vrai investissement, de mon côté je préfère privilégier la qualité et des vêtements «durables ». Mon meilleur investissement : une doudoune Moncler bleu marine trouvée quasi neuve sur ebay en 2006 : je l’ai toujours et je la ressort chaque année sans problème ! Elle est increvable et va avec tout !


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Cecile : une valeur sûre ! J’espère que tu auras l’occasion de la sortir cet hiver.


    Répondre

      Avatar de Cecile

      Cecile

      @mode-personnelle : montagne ou pas, je suis sûre de la porter dès qu’il fait vraiment froid 😉


      Répondre

Avatar de Chris

Chris

Je rêve de retourner skier, depuis bien longtemps.
Pour le bas, j’ai un pantalon noir bien chaud ne nécessitant pas de caleçon et surtout sans bretelles. Pour le haut, sous l’anorak fin et chaud, plein de poches, je mets généralement un t-shirt technique genre heattech et un polaire fin. Un tour de cou en polaire, transformable en bonnet ou passe-montagne. Mon souci principal sur les pistes et remontées est le froid aux doigts et orteils, je n’ai pas encore trouvé la bonne parade, même la soie n’empêche pas et les moufles (que j’adore) sont peu pratiques. Pour les couleurs je remarque que je suis très rouge.


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Chris : j’ai bien été briefée par mes ami.e.s de Perpi 😉


    Répondre

      Matching Points

      @mode-personnelle : oui, vos amis de Perpi vous ont bien briefée. Au ski on joue le jeu sport et technique. On ne recycle pas ses vêtements de ville qui deviennent insuffisants ou carrément inconfortables comme le coton ou la laine. Les couleurs vives permettent aussi de mieux vous repérer sur les pistes.
      @Chris : pour le froid aux mains, il existe des chaufferettes à usage unique (en vente dans les magasins de sport) ; on les pose sur les gants de soie et le tout glissé dans les moufles.
      Vivement la réouverture !


      Répondre

Laetitia Garcia

Eh oui, vous avez bien raison, notamment avec le fait que le sport pousse certaines personnes à sortir de sa zone de confort. Je suis toujours dans le style plutôt classique (jupe, chemisier, veste et escarpin) notamment à cause de mon travail. C’est seulement quand je cours que je peux envisager porter du jogging, etc.


Répondre

MON BLOG PERSONNEL

Oui, c'est possible de suivre les tendances sans ressembler à tout le monde. Oui, il y a plusieurs façons d'exister. Même si on n'a plus 25 ans, on peut inventer son style. Oser. S'amuser. Et se mettre en mode personnel. Je suis une spécialiste de la penderie heureuse, un guide qui vous aide à ne ressembler qu'à vous-même...

Voir mon profil

mode personnel(le)
MODE : n.f. Conforme au goût du jour. n.m. Manière individuelle de vivre, d'agir, de penser. PERSONNEL,ELLE : adj. Qui concerne une personne. Qui s'adresse personnellement à quelqu'un. MODE PERSONNELLE : n.f. La mode sur un ton personnel. Le mien, le tien, le sien.
Et si on prenait rendez-vous !
écrivez-moi ici
isabelle@modepersonnel.com
Podcast
podcast
Facebook
Retrouvez les articles ici

Mes leçons de mode en librairie

You’re so French ! Cultivez votre style… Éditions de La Martinière

Mon dressing idéal, Solar

S’abonner à la newsletter
ChargementChargement


Retour vers le haut de page