Savez-vous faire la différence entre une chemise et une blouse ?

mode-personnelle, publié le , mis à jour à

look Sœur été 20

J’ai reçu plusieurs messages sur le sujet blouse vs chemisier : « La blouse, on parle bien de ces jolis trucs souvent imprimés que l’on enfile par la tête ? Sinon, c’est un chemisier, c’est ça ? » m’interroge Bénédicte. C’est parti pour un cours de vocabulaire. Sortez vos cahiers !

Aujourd’hui, à moins de travailler dans une maison de mode, on se mélange les pinceaux. Y compris dans les boutiques et e-shop qui appellent une chemise, une blouse ou inversement. Ou pour simplifier : un top. Ce n’est pas bien grave mais la précision est intéressante. Je vous donne les définitions « officielles » +  des conseils morpho et style.

Une chemise, c’est quoi ?

Un haut avec un col qui couvre le buste et les bras dont le devant est composé de deux parties qui se ferment par des boutons, des pressions ou des liens.

La chemise est masculine. Sinon, on parle de chemisier.

Pourtant, on utilise rarement le féminin de chemise : le « chemisier » (d’ailleurs, pourquoi dit-on “la” chemise et “le” chemisier ?!).

Pour beaucoup, le mot chemisier est désuet parce qu’associé à une petite chose « vintage ». Les marques parlent plutôt de « chemise ». Ici, j’utiliserai les deux mots. Vous suivez toujours ?

chemisier en lin Mango

Chemise ou chemisier, voici quelques déclinaisons :

>> La chemise classique <<

Aux coupes traditionnelles (chemisier prés du corps, avec élasthanne, poches poitrine et coutures apparentes pour la cintrer) que je trouve rarement seyantes, je préfère les versions plus amples, en coton, avec ou sans col rabattu, poignets droits, pans en arc de cercle dans le dos pour l’aisance.

joli chemisier épuré Sacré Cœur

D’ailleurs, aujourd’hui, la tendance va à la chemise (ou chemisier) oversized (emmanchures basses, torse large) de manière à la faire blouser, glissée dans un pantalon, ou portée par-dessus, de façon décontractée. On peut aussi choisir sa chemise au rayon homme. Exemple ici aussi.

L’oversizé permet aux carrures larges ou aux poitrines généreuses de ne pas choisir entre deux tailles bancales.

chemise ample Sessun

Si vous n’aimez pas la fameuse chemise blanche, allez voir du côté de ses cousines : chemise ciel, chemise à fleurs, à rayures, à dentelle, en jean, en velours…

chemise Savoar Fer x La Redoute
chemisier en coton certifié GOTS Valentine Gauthier

>> La chemise de chemise de bûcheron (canadienne/western) <<

Ça fait longtemps (à part dans les blagues pas drôles) qu’elle est sortie du rayon « chasse & pêche ». Le tissu est généralement chaud (laine ou flanelle).

A choisir dans des teintes lumineuses et à porter en sur-chemise, ouverte, manches retroussées, sur un t-shirt rock + un jean ou un chino ou une jupe en jean + des sandales, boots, baskets…

La meilleure façon de la porter avec légèreté pour toutes les morphologies.

chemisier à carreaux Superdry

>> La chemise hawaïenne <<

On devrait l’appeler chemisette à cause de ses manches courtes. Avec son imprimé fleurs exotiques, elle fleure bon le sable chaud et le yukulélé.

Longtemps reléguée au rayon « beauf », la vraie chemisette hawaïenne, avec son coton épais, ses boutons en noix de coco et ses fleurs d’hibiscus est une pièce qui apporte de la joie à un beau pantalon basique ou à un short. A dénicher en friperies.

Si vous n’appréciez pas l’originale, allez du côté des inspirations.

chemisier à fleurs exotiques El Corte Ingles

>> La chemise saharienne <<

Son nom vous projette aux côtés de Robert R dans Out of Africa ? Vous avez raison. Avec ses manches courtes, ses pattes d’épaules et ses poches à soufflet sur la poitrine, cette chemisette préfère se porter traditionnellement à la bonne taille (= épaules à leur place), elle peut donc être plus délicate avec les silhouettes en V ou en 8. 

Si c’est votre cas, allez voir du côté de la chemise saharienne légèrement plus ample. On ne vous grondera pas.

chemise esprit saharienne en lin Boden

>> Le chemisier à lavallière <<

Un peu de culture : c’est la duchesse Louise de La Vallière (première maîtresse « officielle » de Louis XIV) qui aurait donné son nom à ce chemisier à large et longue cravate. A ne pas confondre avec le chemisier cravate ou avec le chemisier à jabot caractérisé par une garniture volantée ou plissée au niveau de l’encolure.

Je trouve qu’on les relègue trop rapidement du côté des bourgeoises « vieille France », pourtant, quel panache si on sait les décaler avec des pièces plus décontractées : jean, pantalon carotte…

Chemisier lavallière La Redoute

Elle peut avoir du mal avec les bustes courts, petit cou et parfois avec les épaules charpentées, poitrine généreuse. Mais pas toujours ! Pensez aux silhouettes sixties loin d’être filiformes.

>> La chemise de grand-père (ou liquette) <<

Plus longue qu’une chemise classique, entièrement boutonnée ou non, ses pans sont généralement en arc-de-cercle. Au genou ou à mi-mollet, dans un tissu léger, elle est jolie sur un maillot de bain.

Elle plait aussi aux femmes rondes qui l’aiment, décolleté déboutonné et manches retroussées, en robe légère d’été.

liquette Laurence Tavernier

Et la tunique, c’est quoi ?

Simplement un haut droit, avec ou sans manches qui s’enfile par la tête et descend aux hanches ou à la mi-cuisse.

Méfiez-vous des versions trop longues qui peuvent couper la silhouette. Adaptez la hauteur à votre morphologie.

tunique en coton Kowtow en coton bio

La kurta est une tunique : l’encolure fendue est généralement brodée. Très jolie – et plus intéressante qu’un t-shirt, sur un chino, un jean ou un short.

blouse brodée d’inspiration kurta Monoprix

La blouse, c’est quoi ?

Un haut ample et souple, sans col, avec une encolure arrondie (ou qui monte sur le cou façon col victorien avec des froufrous), des manches longues ou courtes. Elle peut s’ouvrir sur le devant, au dos ou s’enfiler par la tête. Elle est plus ou moins évasée.

Comme son nom l’indique, glissée dans un pantalon ou une jupe, on la fait blouser.

Mais bien sûr, on peut aussi la porter par-dessus pour camoufler discrètement des hanches ou un bidon qu’on n’aime pas trop.

Blouse dentelle PetiteMendigote
blouse lavallière Vanessa Seward x La Redoute Collections
blouse évasée à pois Laurence Bras

Je vous invite à vous méfier des artifices qui font « blouser la blouse » (serrage coulissant, élastique, bord-côte) : ils se placent rarement au bon endroit et vont pointer ce que vous voulez cacher.

La bonne longueur : généralement sous les hanches.

Avec de la poitrine ou des épaules, misez sur une emmanchure raglan.

Blouse évasée coton French Connection

Des questions, les amies ?

Si vous en avez envie, je vous propose de suivre mon instagram live samedi à 11 h : il sera question d’accessoires.

Vous pouvez aussi réserver un rendez-vous “style & image de soi” en visio.

Commentez cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori.

Please copy the string T1CLTb to the field below:

29 commentaires

Avatar de Betty

Betty

Bonjour Isabelle,
très intéressant ton post, j’ai appris plein de choses.
en ce moment, je suis chemises oversize unies, rayées ou à fleurs et chemises de grand père team.
J’aime aussi les chemises de bucheron l’hiver.


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Betty : @Betty : même team ! J’aime la couleur et les imprimés… et le côté (plus ou moins) oversized.


    Répondre

Avatar de KlondikeKate

KlondikeKate

Merci de ce post chemisesque, Isabelle !
Des chemises, j’en porte beaucoup, de toutes sortes. Je ne suis pas particulièrement frileuse, j’ai deux pulls, mais plein de chemises, j’en profite donc tout au long de l’année. Deux exceptions, jusqu’à aujourd’hui : la chemise de bûcheron (mais j’ai des chemises coton et laine) et l’Hawaïenne. J’aime beaucoup les chemises en soie, mais pas que… J’ai adopté les blouses il y a déjà quelques années. Dans ta sélection, celles de Petite Mendigote et de Vanessa Seward (de qui j’ai des CHEMISIERS hi hi), me font de l’œil. Les modèles de Vanessa Bruno et de Masscob me plaisent souvent aussi.
Je n’aime pas les tuniques. Ni même le mot, alors… 😉
Bonne journée !


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @KlondikeKate : c’est drôle, ces mots qui “bloquent”. Sur instagram, le “chat qui lit” écrit qu’elle n’aime pas le mot “blouse” qui, pour elle, évoque le ménage.


    Répondre

      Avatar de Klondikekate

      Klondikekate

      @mode-personnelle : Je trouve que les mots peuvent avoir une sorte d’allure, eux aussi… Bon, tunique, ce n’est pas le pire 😉
      Cela dit, oui, certains mots cristallisent parfois de plein de choses (comme le mot blouse !).


      Répondre

Avatar de Chti'stelle

Chti'stelle

Alors c’était pas un post sur la culotte finalement que tu nous préparais 😉
J’ai toujours beaucoup aimé les blouses pour leur côté bohème et féminin, mais depuis quelques années je trouve qu’il y a une surenchère sur la tendance ethnique et je sature un peu. Les chemises, j’ai mis du temps à m’y mettre; leur côté masculin et fermé m’a longtemps maintenue à distance. J’apprivoise le vêtement depuis quelques années (mais pas la chemise blanche qui ne me correspond pas du tout !). La tunique, la liquette, ne me conviennent pas, la longueur mi-cuisse me tasse et je n’arrive pas à les ceinturer correctement (ça plisse toujours car il y a fatalement trop de tissu à la taille et il ne se place jamais correctement). Comme souvent je trouve que le mieux est l’entre-deux : la chemise féminine ou la blouse avec un petit côté strict. Et puis bien sûr, on en revient toujours au même, un beau tissu, un beau tombé…(et pour ma part, un bel imprimé, car j’ai du mal à m’en passer quel que soit le vêtement !).


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Chti’stelle : je trouve la tunique souvent vieillotte.. sauf en version longue, c’est à dire djellaba. D’ailleurs, je trouve que c’est une jolie pièce à porter à la maison quand il fait très chaud.


    Répondre

Avatar de Alexa

Alexa

Merci pour cette leçon, Isabelle, même si je ne vois pas de grande différence entre la blouse et la tunique. Je vais relire!!!


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Alexa : la tunique est droite alors que la blouse est plus ample, de manière à la faire blouser 😉


    Répondre

Avatar de Flo

Flo

Merci pour la leçon de vocabulaire. C’est un peu plus clair maintenant.
Maintenant, j’aimerais savoir ce qu’est un chino. Un pantalon en toile jean mais d’une autre couleur ?


Répondre

Avatar de Bénédicte D

Bénédicte D

J’ai beaucoup aimé, chaque chose a pris sa place en ordre dans ma tête et c’est satisfaisant! !!….je sais de quoi j’ai besoin et envie maintenant. ….je voudrais une chemise en jean droite à enfiler comme un gilet l’été sur un tishirt, une chemise bûcheron toute douce pour faire la même chose l’hiver sur un pull fin en laine. ….ça c’est pour les chemises! !!
Pour les blouses, j’en voudrais deux dont une avec un imprimé sublime comme celui de Valentine Gauthier, et peut être une romantique comme la French connection avec aussi une forme droite et pas trop difficile à enfiler puisque j’ai du mal à lever les bras. …..
Voilà j’ai fait mon marché, il me reste un chemisier de dame avec des petites fleurs style liberty et une sorte de jabot à petits volants devant que je vais ressortir d’une malle pour voir si ça ne me donne pas l’air d’une vieille petite fille! !!!…
Merci pour ce poste clin d’oeil et très instructif! !!!😉😁😙


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Bénédicte D : je suis contente d’avoir répondu à ta question 🙂 Sinon, j’aime bien ces deux petites que tu évoques (liberty et jabot) !!


    Répondre

Avatar de mode-personnelle

mode-personnelle

@Alexa : la tunique est droite alors que la blouse est plus ample, de manière à la faire blouser 😉


Répondre

Avatar de Rouletabille

Rouletabille

Je note l’astuce des manches raglan, c’est vrai que visuellement cela tombe mieux, je n’avais pas fait le rapprochement. Je suis plutôt team blouses, car avec ma poitrine généreuse le col des chemises a toujours tendance à partir en arrière dans le dos.


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Rouletabille : tu peux aussi voir du côté des chemises manches tombantes, ample (dégaine et confort) et sans col.


    Répondre

Avatar de Moutchiquett

Moutchiquett

Où je redécouvre le terme de “kurta”, oublié depuis un moment car tellement peu usité dans les magasins … c’est une des formes que je préfère, et en ai plusieurs exemplaires brodés ou pas. C’est d’ailleurs la forme de quasi tous mes pyjamas ( que je couds moi-même !). Merci de tous ces rappels, illustrés par les nouveautés !


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Moutchiquett : le bonheur du vêtement hand made ! Je suis admirative, je serais bien incapable de coudre (peut-être ai-je trop vu ma mère se plaindre devant sa machine).


    Répondre

Avatar de Cathie

Cathie

Bonjour,
J’ai toujours aimé et porté des chemises et banni les tee-shirts pendant des années… Jeune, je portais les chemisiers Côte-à-côte, marque qui n’existe plus et des chemisiers Figaret que j’achetais avec des lavallières… du classique de bonne facture… En fait, je me sens “nue” si je n’ai pas un col… Hier, j’avoue en lisant le post, j’ai craqué illico pour la chemise en broderie anglaise. Blanche comme j’aime et suffisamment classique pour être porté avec tous types de pantalons, du jeans au pantalon plus habillé. C’est la seconde fois que j’achète quelque chose suite à la lecture d’un post. Dans tous les cas, merci de nous distraire et de nous proposer des sujets “pas si futiles que cela”.
Belle journée,
Cathie


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Cathie : je suis contente que mes choix te plaisent et réjouissent ta garde-robe !


    Répondre

Avatar de Marji

Marji

Ils sont dangereux tes articles…je suis en train de craquer pour le modèle French Connection. J’aime bien le côté “aéré” et en même temps habillé.

J’ai aussi repéré la blouse imprimée “Bangaly” chez Ekyog, une marque qui ne me parlait pas trop pourtant. Peut-être ont-ils un.e nouveau/nouvelle styliste?

Et côté chemise, j’adore l’imprimé Liberty de la “perfect shirt Liberty” de Margaret Annie chez Jcrew. (une marque qui semble en difficulté?)

Ps. j’ai envoyé cet article à un ami qui pense “blouse de travail” quand je lui parle “blouse qui blouse”.


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Marji : ahah…j’aime bien la conclusion (et le liberty, le vrai).


    Répondre

Matching Points

Nous préférons la chemise en sur-chemise moins classique que le chemisier (tiens, le masculin !) boutonné.
Nous admirons toujours vos associations d’impressions et de couleurs entre sur-chemises et T-shirts.


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Matching Points : merci beaucoup !


    Répondre

Isabelle Montagner

un article fort riche ! j’avais aussi des doutes quant aux appellations de ces types de haut, mais là c’est on ne peut plus clair… on peut maintenant s’amuser à enquiquiner les boutiques !


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Isabelle Montagner : ah ah 😉


    Répondre

Alexandra Yves

Merci beaucoup pour le tuyau et pour les conseils. Personnellement, chemise, blouse, tunique… je les ai toujours confondus, du tout au tout. Je n’osais pas demander aux vendeuses leurs différences par peur qu’elles se moquent.


Répondre

Avatar de Murielle

Murielle

J’ai longtemps porté des chemisiers et puis tout à coup plus du tout, je ne m’étais plus que marinière ou pull.
Et puis j’ai osé les chemises à carreaux flanelle, celles en jean, du coup j’en ai plusieurs. Et toujours à manches longues.
Par contre, impossible pour moi de les porter ouvertes sur un tee-shirt ou débardeur.


Répondre

will

Il manque la blouse du docteur, surtout durant cette période !


Répondre

MON BLOG PERSONNEL

Oui, c'est possible de suivre les tendances sans ressembler à tout le monde. Oui, il y a plusieurs façons d'exister. Même si on n'a plus 25 ans, on peut inventer son style. Oser. S'amuser. Et se mettre en mode personnel. Je suis une spécialiste de la penderie heureuse, un guide qui vous aide à ne ressembler qu'à vous-même...

Voir mon profil

mode personnel(le)
MODE : n.f. Conforme au goût du jour. n.m. Manière individuelle de vivre, d'agir, de penser. PERSONNEL,ELLE : adj. Qui concerne une personne. Qui s'adresse personnellement à quelqu'un. MODE PERSONNELLE : n.f. La mode sur un ton personnel. Le mien, le tien, le sien.
Et si on prenait rendez-vous !
écrivez-moi ici
isabelle@modepersonnel.com
Podcast
podcast
Facebook
Retrouvez les articles ici

Mes leçons de mode en librairie

You’re so French ! Cultivez votre style… Éditions de La Martinière

Mon dressing idéal, Solar

S’abonner à la newsletter
ChargementChargement


Retour vers le haut de page