Liftez votre penderie !

mode-personnelle, publié le , mis à jour à

En salopette de travail, prête pour un tri de penderie (look Le Mont Saint Michel)

Coincées chez vous, vous avez sans doute plus de temps pour vous lancer dans un gros tri de penderie. L’idée : tout sortir pour 1) éliminer les vêtements et accessoires qui ne font plus l’affaire 2) revisiter des pièces oubliées ou peu portées 3) associer vos vêtements pour créer de nouvelles silhouettes.

Tout bénéf’ : y voir plus clair dans une penderie libérée permet de faire du shopping dans sa penderie. La manière la plus « écologique » de s’habiller !

 C’est le même processus que j’applique depuis plus de dix ans dans mes séances detox penderie©. Je vous en donne des clés (différentes de la méthode Marie Kondo que je n’applique pas).

1) Quelles pièces faire sortir de votre penderie

> Oubliez les vêtements usés, tachés, boulochés, délavés, ternis…

Fermeté indispensable ! Pas de pitié pour le t-shirt auréolé, le collant « à peine » filé, la chemise la robe défraîchie, la ceinture en plastique effilochée, le blazer aux coudes lustrés, les talons rongés, les tatanes déformées… etc

> Zappez tout ce qui ne vous met plus en valeur

Le corps bouge. Les envies évoluent. Le pantalon qui vous allait si bien il y a 5 ans vous flatte-t-il encore ? Le chemisier déjà étriqué n’est-il pas devenu trop étriqué ? La robe que vous avez adorée porter pendant des années correspond-t-elle à votre style ? Le tailleur qui vous a aidé à passer des entretiens d’embauche est-il encore performant ? Etc…

Pas toujours simple de juger par soi-même mais faites au mieux.

Et à moins de faire le yo-yo, débarrassez-vous aussi des vêtements qui n’ont pas suivi votre courbe de poids.

> Sortez les pièces d’un autre âge

Moins facile. Le sentimentalisme brouille le jugement. Attention, faites la différence entre le vêtement daté et le vêtement acheté il y a des années qui, bien conservé et coupé, peut encore vous aller parfaitement. C’est rare mais ça existe. J’en ai fait l’expérience avant le confinement dans une garde-robe remplie de merveilles des 90’s (matières et coupes exceptionnelles).

Les vêtements qui ont du mal à traverser les années portent les tics d’une tendance et certains détails (fronces, dentelle, zip, poches, taille basse…) donnent tout de suite une allure cheap et vieillotte.

> Virez les copiés-collés

Je croise beaucoup de « doublons », voire de « triplons » dans les armoires que je trie. Généralement, des lots de basiques (pantalons noirs, jeans, t-shirts de toutes les couleurs et tous les âges…). Ne conservez que le haut du panier : par exemple, le cachemire noir de qualité plutôt que les trois pulls noirs en laine & acrylique.

> Dites au revoir aux erreurs d’achat

Mais attention, faites la différence entre la vraie et la fausse erreur d’achat vestimentaire. Si vous ne pouvez pas supporter la couleur ou l’imprimé de cette robe, si ce pantalon vous ajoute dix kilos de plus, c’est évident. Du balai !

En revanche, si vous l’aimez mais ne savez pas s’il vous va ou si vous ne savez pas avec quoi l’associer, c’est une autre histoire. Et c’est le moment de lui consacrer du temps.

2) Quelles pièces garder

> Continuez à aimer vos fidèles partenaires

Il s’agit des vêtements et des chaussures dans lesquels vous vous sentez chez vous, invincible, jolie, sexy… que sais-je !

> Comptez sur vos basiques de bonne facture

A condition de les porter ! Je vous rappelle souvent ici que pour moi, le concept de basique est erroné : vos basiques à vous ne sont pas ceux de votre voisine qui déteste peut-être les chemises blanches. Ou inversement.

> Choyez les vêtements et accessoires des occasions particulières

A condition qu’ils soient toujours au goût du jour et à votre taille. Même si vous les sortez peu, ils sont utiles.

J’évoque dans cette catégorie les vêtements réservés aux cérémonies, soirées and co, pas les pièces que vous avez peur de porter pour diverses raisons (« trop bien pour vous » etc)

> Revisitez les pièces peu ou jamais portées

Deux cas de figure : soit la chose ne vous va pas ou ne vous plait pas, dans ce cas, ouste. Soit, vous profitez de ce tri pour en faire quelque chose. Et croyez-moi, ça arrive tout le temps.

3) Créez de nouvelles silhouettes

C’est la partie la plus ludique et la plus gratifiante Si vous savez jouer le jeu, vous gagnerez une garde-robe (presque) toute neuve sans rien dépenser. Pile le souhait des personnes que je conseille : composer suffisamment de looks différents pour ne plus avoir à réfléchir devant sa penderie et gagner un style plus affirmé et personnel.

> Ne soyez pas timide

Le but, c’est de sortir (un peu, beaucoup) de votre zone de confort vestimentaire. Vous devez donc tenter des associations inédites : des mélanges de couleurs (entre haut et bas), des mix de styles, d’âge, de saison et de périodes.

Par exemple : masculin-féminin, basique-mode, vieux-neuf, chic-cheap, été-hiver…

C’est un gros boulot. Parfois compliqué quand on est seule, sans regard extérieur. Ne vous mettez pas la pression. Si déjà, vous avez fait du vide dans votre dressing, vous serez plus efficace pour vous habiller le matin.

> Jonglez avec les chaussures

Chaque silhouette doit avoir sa paire de chaussures.  Ça tombe bien, les souliers ont le pouvoir d’insuffler l’esprit de votre look. Essayez tel pantalon avec des baskets, des boots, des sandales… Vous constaterez vite que le style de la silhouette sera très différent d’une paire à une autre.

> Prenez des photos

Quand vous êtes contente d’une association, prenez une photo. Si votre penderie est bien fournie (notion subjective), vous pouvez faire des looks à l’infini ou presque. Difficile de tout retenir !

Maintenant, il faut tout ranger.  L’organisation de la penderie fera l’objet d’un autre post !

Pendant cette période de confinement, comme samedi dernier, je vous propose des rendez-vous réguliers en live sur instagram mercredi 1er et samedi 4 avril à 11 heures : je répondrai à vos questions sur le tri de penderie et plusieurs d’entre vous pourront me montrer une pièce qu’elles ont du mal à associer via le partage d’écran (vous pouvez rester derrière le vôtre pour en profiter). Je vous attends, les amies !

Commentez cet article

27 commentaires

Avatar de alexa

alexa

Ah le basique de la chemise blanche: achetée mais jamais portée car ce n’est pas du tout mon basique à moi!

Je vais faire mon tri le week-end de Pâques, cela m’occupera de manière joyeuse.
Sinon en home office, je m’habille bien et me maquille: cela me met en joie et m’aide à bien travailler!!!


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @alexa : c’est tout ce qui compte ! Moi aussi, je me pomponne un minimum… et puis, je n’ai pas envie d’être en pyjama pour mon direct instagram 😀


    Répondre

    Stéph

    @alexa : Idem , cet article m’a motivé à vérifier ce qui dort dans les penderies. Merci pour l’énergie fournie au travers d’internet.


    Répondre

matchingpoints

Une bonne idée parce que nous avons du temps, donc plus d’excuse !
Mais reste le risque du sentimentalisme 😉


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @matchingpoints : pas de pression, on le fait quand on le sent, j’attends encore un pu (ici, il fait trop froid !)


    Répondre

      Eric

      @mode-personnelle :
      Même les hommes en profitent pour faire du vide ))


      Répondre

Avatar de Chti'stelle

Chti'stelle

Je fais le tri presque continuellement (un nouveau qui rentre=un ancien de même catégorie qui sort) et j’ai la main parfois un peu lourde. Il m’arrive d’avoir des regrets (mais pas trop vifs et c’est assez rare : j’oublie trop vite !). Mon problème : j’ai besoin d’ADORER chaque pièce de ma penderie. Donc grosse grosse pression pour celles-ci, les pauvres !


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Chti’stelle : un excellent truc – rare !!! – pour ne pas encombrer sa penderie !


    Répondre

Avatar de Karine Glad Ingalls

Karine Glad Ingalls

Faire le tri c’est quasi fait puisque 2e déménagement en 3 ans… (le 4e en 6 ans !) Donc ma penderie est bien plus légère qu’avant… Mais c’est jouer avec les associations qui me posent problème. Je n’ai que des basiques (jeans, blouses pastel ou noires, pulls unis et des robes que j’ai parfois des complexes à enfiler…) J’ai souvent l’impression d’être toujours habillée de la même manière. Le pull noir avec un jean ou un pull. Une chemise parfois dessous. Et puis ? Pas de pièce forte. Pas de style quoi…Sans bijoux ou chaussures pour accessoiriser, ce qui est le cas en confinement, je me sens fade.


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Karine Glad Ingalls : j’entends souvent cette plainte mais la bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de changer. Et si le confinement était l’occasion de réfléchir à ces nouvelles envies ?


    Répondre

Avatar de KlondikeKate

KlondikeKate

Process super efficace, c’est sûr ! Je devrais peut-être m’en inspirer, tiens… Surtout pour ce qui est du sentimentalisme. Je nuance quand même au sujet des vêtements qui peinent à traverser les années : d’accord sur les zip, les poches (enfin ça dépend desquelles !) la taille basse, tous ‘marqués’…Un peu moins pour la dentelle et les fronces. Pléthore de tops, chemises, blouses, trucs et bidules rentrent dans cette catégorie et ça, tous les ans, depuis des années. Et on y trouve souvent de très jolies choses. Une incrustation de dentelle par ci, une ligne de fronces par là… Ce n’est plus vraiment une tendance, enfin je crois. Evidemment, ça a tout à voir avec la qualité du tissu et la coupe du vêtement, c’est peut-être ce que tu veux dire, et si c’est ça, je te rejoins complètement.
Et 100% d’accord aussi pour les chaussures, magiques pour pimenter un look.
Bonne fin de journée, Isabelle !


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @KlondikeKate : alors je nuance ce que j’ai écrit : quand j’évoque les fronces et la dentelle, je pense à ces tops cheapouilles avec cette dentelle acrylique et ces fronçounettes sur le devant. Tu vois ? Parce que sinon, bien sûr, j’aime la (belle) dentelle et les fronces ! 😉


    Répondre

      Avatar de KlondikeKate

      KlondikeKate

      @mode-personnelle : ah ben là, oui, je vois bien : fronçounettes et dentelle plastoque… 😉


      Répondre

Avatar de eveange66

eveange66

OK pour le principe du tri du dressing, je dois le faire depuis …. longtemps.
Actuellement mon problème c’est, quid du stock ensuite ? Que faire des vêtements et chaussures qui ne peuvent plus prétendre à vivre dans mon armoire ? S’il ne s’agit que de les déplacer de mon armoire à quelques mètres chez moi, aucun intérêt !
Ne pouvant plus sortir, les vendre donc, les apporter à une association, que faire ? Tout le monde ne vit pas dans une maison avec garage et jardin, ou un grand appartement.
Donc oui pour la tri, mais plus tard, quand on pourra sortir.
Ou alors je donne mes vêtements à mes chats ?


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @eveange66 : tu as raison, le stockage est compliqué en ce moment. De mon côté, je compresse sous mon lit ! Mais je n’ai pas encore attaqué le switch hiver/été. Il fait encore trop froid à Paris. Bon confinement et prends soin de toi, surtout.


    Répondre

Avatar de Violette.b

Violette.b

Bonjour , pas sure que la dépression ambiante soit propice au bon choix en ce qui me concerne , ayant opté pour le no-rien du tout , je ne suis pas connectée style et plutôt dans la frustration , incapable de me projeter sur 2020 , Vinted est en rade , ma voiture déjà pleine pour l’armée du salut , je télétravaille au final c’est pas les vacances …..Je garde les bons principes pour plus tard quand je serai redevenue moi , là je suis plus tournée “maison” , je vois déjà tout ce qui va dégager quand la déchetterie ouvre 😉


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @Violette.b : c’est intéressant aussi d’éclaircir sa maison ! Je comprends le manque de temps et de motivation pour le reste. Moi qui suis quasi sans travail depuis le confinement, je n’oublie pas ceux qui doivent jongler entre télétravail (c’est pas les vacances comme tu dis), l’anxiété et le quotidien. Courage !


    Répondre

Avatar de isa

isa

Pas de lifting de penderie pour moi car je fais régulièrement du tri mais de la médecine esthétique : je recouds les boutons tombés et conservés dans ma boite à couture et je fais des ourlets aux pantalons que je portais avant avec des talons très hauts et dorénavant avec des hauteurs plus raisonnables !
Je profite aussi du confinement pour teindre mes vêtements en machine avec les boîtes de teinture que j’avais à la maison , j’ai ravivé tous mes jeans et tee-shirts noirs et je tente des mélanges de couleurs : j’avais une robe d’été dos-nu en coton bleu roi avec des fleurs beiges, comme le bleu froid ne me va pas ( cf ton précédent article !), hop de la teinture brique et la robe est ressortie bleue encre avec les imprimés briques, elle est magnifique!
Si vous êtes tentées par la teinture je vous rappelle les trois règles d’or :
1) Verifiez la composition du vêtement : on peut teindre du coton, du lin et de la viscose sans problème à condition que le vêtement supporte un cycle long en machine à 40 degrés.
La plupart des matières synthétiques ne se teignent pas.
2) Les fils des coutures sont généralement en synthétique ( sauf sur les vêtements anciens ), ils garderont leur couleur d’origine, l’effet surpiqué peut être discret et joli selon les teintes.
Les boutons en plastique prennent parfois la teinture, sinon on peut les changer si on n’aime pas le contraste créé.
3) La couleur de la teinture ne va pas recouvrir la couleur d’origine mais se mélanger à elle : un tissu jaune teint en bleu va être vert, un tissu rouge teint en bleu va être violet ou bordeaux selon les nuances de la couleur d’origine et de la teinture, etc
Vous pouvez avoir une idée du résultat en faisant des mélanges de couleur avec de la gouache, c’est le même principe en peinture et en teinture.
On peut aussi jouer sur l’intensité de la couleur en mettant plus ou moins de teinture par rapport au poids du linge.
Bon confinement à toutes !


Répondre

    Avatar de mode-personnelle

    mode-personnelle

    @isa : ton tuto est génial ! Pratique et clair. Merci isa. Je l’ai relayé en instastories.


    Répondre

      Avatar de isa

      isa

      @mode-personnelle : Cool !


      Répondre

    Avatar de Silvi

    Silvi

    @isa : Bonjour Isa, merci beaucoup pour ce tuto teinture qui est vraiment intéressant ! Quand j’étais ado j’ai eu l’occasion de testé la peinture sur soie, bon à cette période c’était plus pour m’occuper après les cours, mais mon œuvre je l’ai gardé par fierté, il s’agit d’un joli foulard en soie ! Au plaisir 🙂 Silvi


    Répondre

      Avatar de isa

      isa

      @Silvi : Quand on commence à peindre et teindre on y prend goût et on s’amuse!


      Répondre

Lele Ryan

Merci pour cette astuce très utile en ces moments difficile, c’est Ryan


Répondre

igfollowersuk

it is illuminating and satisfying for me.I respect the focal data you offer in your articles. An obligation of gratefulness is all together for posting it. You may check our website also Visit


Répondre

Avatar de Silvi

Silvi

Merci pour cet article qui arrive à point nommé Isabelle, pour la saison on parle aussi de grand ménage de printemps mais le tri du dressing va de paire ! Désolé mais je suis encore dans le starting-blocks et je pense que j’ai le pied coincé ha ha ha ! Entasser est si facile, bon je fais un pré-tri régulièrement ce qui a généré un sac pour la vente, un pour la couture, un à donner, et au final je ne sais plus où donner de la tête ! Cela ne désemplit pas bien au contraire, un coup de cœur ou une nouveauté et c’est reparti…, mais tu m’a convaincue, il faut que je le fasse c’est le moment ! Alors peut-être pourras-tu m’expliquer pourquoi affronter cette chose me met dans tous mes états !


Répondre

Avatar de Monika

Monika

Super article, maintenant j’attends avec impatience un post sur l’organisation de la penderie 🙂


Répondre

Avatar de Scampi

Scampi

Je repousse ce fameux moment du “grand tri” depuis un bail, je sais que la moitié de mes anciennes fringues (facile) pourrait partir à la poubelle, et que je pourrais donner encore pas mal de trucs…
Je garde des vieux tshirts troués/démodés/délavés qui n’ont plus de forme ni de couleur… mais qui me tiennent souvent bien chaud l’hiver quand ils sont superposés et cachés sous mes pulls, alors que faire ? Investir dans un bon vieux Damart et refuser le Petit Bateau déglingué ?
L’idée de devoir trouver à nouveau des “basiques” ne m’enchante guère depuis que j’ai découvert la joie incommensurable des pièces fortes achetées en friperie ou magasins vintage… J’ai du mal à faire des achats “utiles” plutôt que des achats plaisir en vêtements maintenant !


Répondre

MON BLOG PERSONNEL

Oui, c'est possible de suivre les tendances sans ressembler à tout le monde. Oui, il y a plusieurs façons d'exister. Même si on n'a plus 25 ans, on peut inventer son style. Oser. S'amuser. Et se mettre en mode personnel. Je suis une spécialiste de la penderie heureuse, un guide qui vous aide à ne ressembler qu'à vous-même...

Voir mon profil

mode personnel(le)
MODE : n.f. Conforme au goût du jour. n.m. Manière individuelle de vivre, d'agir, de penser. PERSONNEL,ELLE : adj. Qui concerne une personne. Qui s'adresse personnellement à quelqu'un. MODE PERSONNELLE : n.f. La mode sur un ton personnel. Le mien, le tien, le sien.
Et si on prenait rendez-vous !
écrivez-moi ici
isabelle@modepersonnel.com
Podcast
podcast
Facebook
Retrouvez les articles ici

Mes leçons de mode en librairie

You’re so French ! Cultivez votre style… Éditions de La Martinière

Mon dressing idéal, Solar

S’abonner à la newsletter
ChargementChargement


Retour vers le haut de page