In bed with Ken Okada

, publié le , mis à jour à

Interview dans le lit - et la chemise ! - de Ken Okada. Pantalon Praires de Paris, bijoux mimilamour, pochette Yaya Store

Quand j’ai lu le commentaire de Ken Okada sur “les transparences, je peux encore ?” m’invitant à venir découvrir ses collections de chemises, je ne m’attendais pas à me retrouver sur son lit trois mois plus tard.

Ken a installé un grand lit blanc dans sa boutique-cocon du 1bis rue de la Chaise à Paris. C’est le Bed-In. Jusqu’au 20 mars, elle invite qui veut à s’y installer pour une micro sieste ou s’y faire photographier avec son amoureux, ses enfants, une copine ou son objet-fétiche.

Pour moi : le carnet moleskine sur lequel je note tout… l’interview de Ken Okada, par exemple !

le beau cocon de Ken Okada rue de la Chaise à Paris

J’avoue, je ne connaissais pas la marque Ken Okada qui existe pourtant depuis 11 ans. Ken est diplômée du Bunka Fashion College de Tokyo, comme Kenzo et Yohji Yamamoto.

L’élève est douée et remporte plein de concours. En 2001, Ken tombe amoureuse de Paris et n’en part plus.

“J’ai l’impression qu’il y a toujours quelque chose à découvrir, confie-t-elle. On est toujours surpris. C’est à la fois très snob et charmant. Comme les Parisiens !”

D’ailleurs, Ken a épousé un Français.

Ken Okada

Ken aime plus que tout “sa” rue de la Chaise : “C’est ma rue Cambon à moi”, s’amuse-t-elle à dire en référence à Coco Chanel. “Elle me donne de l’inspiration”.

Elle y installe sa boutique en 2009.

A l’origine, c’était l’ancienne bibliothèque de Sciences Po. Quand je l’ai visitée, j’ai insisté pour signer immédiatement, j’ai senti que ce lieu était pour moi, il me le fallait. Et ça a marché ! Plus tard, j’ai remarqué un livre oublié avec un dragon dessiné dessus. C’était la confirmation que je devais être là ! Au Japon, le dragon est un signe de volonté et de réussite.”

 

la chemise "Antoinette" de la ligne Pur peut se porter côté pile ou côté face

On avait prévenu Ken : “Attention, les Parisiens ne sont pas très sympathiques, surtout dans ce quartier”.

Ça l’étonne : avec elle, les gens sont charmants et accueillants. Les Parisiens changeraient-ils ?!

Sa boutique donne envie d’aller voir ce qui se passe à l’intérieur. C’est comme ça qu’un jour, Ken s’est retrouvé nez à nez avec un monsieur curieux, venu en voisin. C’était Paul Smith, intrigué par les tulles blancs qui descendent du plafond.

 

La chemise "garçon" de la ligne Chic

 

Ken ne s’est pas toujours vouée aux chemises. C’est après 20 collections, lorsque les Galeries Lafayette ont présenté l’exposition “L’histoire de la chemise Ken Okada” que la styliste a pris conscience de l’importance de ce vêtement phare.

Même si elle continue à créer d’autres pièces, sa marque est vraiment tournée vers la chemise pour femme qu’elle concentre autour de trois thèmes :

Pur pour les chemises en coton, Chic pour une version plus satinée et Intime pour les chemises transparentes, unies ou à motifs.

la chemise "Louise" de la ligne Intime

 

Les coupes Ken Okada sont particulièrement travaillées, les tissus – coton ou soie – bien choisis. Ken tient à faire fabriquer en France et au Portugal.

J’aime bien son principe d’avoir plusieurs chemises en une seule : certaines se portent devant/derrière (les boutonnages sont différents), on peut aussi les boutonner de différentes façons.

De la chic chemise. Intemporelle donc à garder des années… à partir de 179 euros.

Ken a réalisé “Pour le Japon”, cette magnifique chemise, très longue, en voile de coton transparent, avec une broderie en tulle rose : une partie des ventes est reversée à La Croix-Rouge japonaise.

 

la chemise "Pour le Japon"

 

Et vous, aimez-vous porter des chemises ? Quel style ?

Commentez cet article

42 commentaires

Valérie S.

Bonjour Isabelle,
Quelle poésie… L’ensemble a l’air tellement léger, aérien. On se croirait dans un nuage. J’adore la chemise bleue avec un col montant et l’idée du lit aussi. Belle découverte, une adresse pour ma prochaine excursion parisienne.bonne journée!


Répondre

    Avatar de mode-personnel

    mode-personnel

    La boutique est impressionnante ! Féerique.


    Répondre

matchingpoints

Après les années de domination du T-Shirt, le retour de la chemise s’amorce depuis 2 ou 3 ans. Mais l’un n’exclue pas l’autre, c’est tout simplement autre chose.
Merci pour cette adresse. Nous aimons la légèreté et l’originalité de ces chemises. On peut trouver la chemise pour working girl ou pour femme-femme !
Il y a quelque chose de japonais dans ces créations, on ne saurait le définir.


Répondre

    Avatar de mode-personnel

    mode-personnel

    “Quelque chose de japonais” : c’est exactement ce que j’ai dit à Ken, elle ne peut pas renier ses origines ! Et tant mieux. Il y a du Comme des Garçons dans certains de ses pièces.


    Répondre

Avatar de delphine

delphine

Merci Isabelle pour cette très belle adresse;les chemises me font rêver,c’est sûr:j’y passe dès que je vais à Paris;j’aimerais les voir portées:tout est beau:la coupe,le travail,le tissu et surtout l’originalité;j’ai x chemises blanches mais je ne laisserai pas passer celles de Ken;bonne journée avec ce soleil!delphine


Répondre

    Avatar de mode-personnel

    mode-personnel

    La boutique vaut vraiment le voyage. En plus, c’est à côté de St Germain des Près ! So shopping 😉


    Répondre

sarah babille

Ouhhhh …. La chemsie, l’une de mes si ce n’est MA pièce fétiche… Cette marque semble des plus désirables, sa créatrice des plus délicates… Impossible de voir toute la collection sur le net… Lors de mon prochain périple à Paris cette adresse est notée en tout tout grand… Sais-tu si elle vend en Suisse ? Merci pour cette magnifique découverte.

ps gros coup de coeur pour ta bague. Une mimilamour ? pas de site, ni de vente online ?


Répondre

    Avatar de mode-personnel

    mode-personnel

    Quel œil, Sarah, tu m’impressionnes !! La bague n’est pas une mimilamour (les colliers, oui), je l’ai achetée à Londres chez Laundrette à Bricklane (pas de site), j’ai oublié le nom du créateur mais je peux t’arranger ça ;-). C’est une bague avec une occlusion (la mienne a une petite ancre marine dorée sur fond noir), j’y suis allée récemment et il y en a encore (avec d’autres choses que des ancres). Si tu veux, je te fais suivre le mail de la boutique, je suis sûre qu’on te l’adressera sans problème. Tell me ! Précision : elle est réglable et pas trop cher (29 livres je crois). Si c’est pas un pousse-au-crime, ça !
    Quant à Ken, j’ignore si elle vend en Suisse. Je vais lui demander de te répondre.


    Répondre

      Avatar de Ken Okada

      Ken Okada

      Pour le moment Il n’y pas de boutique en suisse, mais prochainement (1 mois environs) les chemises seront vendu sur internet via notre site de vente en ligne en construction:))

      Mais nous aurions grand plaisir à vous accueillir dans notre espace onirique, quartier Saint Germain.

      Ken


      Répondre

Arnaud

Ca me donnerais des idées cadeaux si j avais une copine actuellement.


Répondre

    Avatar de mode-personnel

    mode-personnel

    Arme de séduction massive… Ça peut la faire venir 😉


    Répondre

jicky

j’adore la bleue… à cause du bleu!


Répondre

    Avatar de mode-personnel

    mode-personnel

    Arrête, elle me fait de l’œil aussi !


    Répondre

christine

Incroyable, un entretien sur un lit. Il a l’air accueillant.Ces chemises me fait penser à celles que je trouve dans les livres de coutures japonaises. Elles ne sont pas classiques, un détail qui change tout.


Répondre

    Avatar de mode-personnel

    mode-personnel

    Elles ont une base classique mais elles ont le petit détail, les détails, qui changent tout.


    Répondre

Avatar de Delphine

Delphine

Je suis une obsessionnelle de la chemise ! Qu’elle soit en Oxford bleu ou blanc, à carreaux même si ce n’est presque plus la mode, en soie de couleur, en matière fine et légèrement transparente pour l’été… J’adore comme une coupe à la base un peu stricte et formelle peut devenir super féminine, voire sexy. C’est complètemen mon uniforme des jours où je ne sais pas trop quoi mettre, et ça passe aussi bien au bureau que pour sortir (et non je ne suis pas sponsorisée par le syndicat de la chemise !)


Répondre

    Avatar de mode-personnel

    mode-personnel

    C’est ce que j’apprécie dans les coupes de Ken Okada : certaines de ses chemises peuvent remplacer une veste. Pas besoin d’en rajouter au bureau, on est chic.


    Répondre

Avatar de Chris

Chris

Je me mets aux chemises petit à petit et celles de Ken sont très très tentantes


Répondre

    Avatar de mode-personnel

    mode-personnel

    Il faut les essayer et visiter sa boutique !


    Répondre

sophie

J’aime les chemises mais j’en porte très peu. Je les aime cintrées bleu ou blanc classique ou bien très “fille” rayée rose. Ce que je préfère dans celles que j’ai achetées à Londres, ce sont les boutons de manchette pour faire un petit rappel de couleur subtil.

J’aime beaucoup les coupes des modèles Antoinette et garçon.


Répondre

    Avatar de mode-personnel

    mode-personnel

    J’aime beaucoup les boutons de manchettes : j’en ai repéré aussi de très jolis à Londres (qui prenait une partie du bas de la manche). Sans oublier ceux de Mr Qualis Artifex !


    Répondre

Avatar de Chacha

Chacha

La première photo est hyper bien ! Eh oui !


Répondre

    Qualis Artifex

    Oui, je trouve aussi. Madame est manifestement très photogénique.


    Répondre

      Avatar de mode-personnel

      mode-personnel

      Merci à tous les deux 😀


      Répondre

Avatar de Emma

Emma

Voilà qui pourrait me faire changer d’avis sur les chemises. A force de lire que la chemise blanche est l’insdispensable d’une garde robe, j’en ai essayé, et rien à faire, je ne m’y sens pas à l’aise, engoncée… ca ne me va pas. Et je préfère de loin le marcel, le Tshirt en lin ou le top en soie sous mes vestes de working girl.
Tandis que ces petite merveilles sont vraiment intéressantes, superbes et dépouillées.
je serais bien tentée par la chemise transparente, mais que mettre dessous hormis un top tout fin à bretelles, j’avais pensé au bandeau, mais en 90B, j’ai comme un doute, je vois plutôt ca sur des micro-seins…

Et la boutique… juste magique


Répondre

    Avatar de mode-personnel

    mode-personnel

    Tu peux revoir mon article sur les chemises transparentes (le lien est au début du texte). Dessous, il suffit de porter un débardeur tout fin style American Vintage, un body-bustier ou un caraco à bretelles. Le bandeau, c’est pour le soir !


    Répondre

Nine Trendy

Tous ces vêtements semblent si aériens. Je crois que c’est le premier mot qui me vient à l’esprit lorsque je vois ces images. Tout n’est que douceur, volupté, légèreté. Je ne pense pas porter l’une des ses chemises un jour mais je la remercie de créer ces modèles qui me font tant rêver.


Répondre

    Avatar de mode-personnel

    mode-personnel

    “Aérien”, c’est un mot que Ken a beaucoup employé au cours de l’interview.


    Répondre

Qualis Artifex

C’est original, c’est poétique, c’est joli.
La boutique ressemble à un cocon, l’ambiance à l’air très zen, je présume que le lieu est agrémenté d’une discrète musique qui détend bien (d’où le lit non ?) 
Le modèle « Antoinette » me fait penser un peu à un pliage origami avec ses différentes strates.
Par contre, une question de praticien (aguerri) : cela doit être rock’n roll de repasser les chemises de Miss Ken, non ?


Répondre

    Avatar de Véronique

    Véronique

    On doit bien s’amuser en effet à repasser ces chemises, mais j’ai remarqué que la difficulté de repassage d’une chemise dépendait souvent plus de la qualité du tissu que de la complexité de la coupe !

    Elles sont magnifiques ces chemises, aussi bien celles qui sont cintrées, tenues que les aériennes et transparentes. Je me suis remise aux chemises après une longue période d’abstinence et je les adore sobres comme colorées, en coton un peu rêche comme en soie… et toujours cintrées. Elles peuvent “chic-iser” un jean comme décontracter une jupe un peu stricte, et sous une robe, cela permet de changer sa tenue facilement selon le style de la chemise.


    Répondre

      Avatar de mode-personnel

      mode-personnel

      Il y a une autre chemise encore plus “origami”. Je n’ai pas pensé au repassage (moi qui repasse avec un fer qui date des années 80… donc ne repasse rien !).


      Répondre

    ken okada

    Oui et non, pour le blanc c’est rock’n roll, mais pour les autres modèles en tissus mélangé ou en soie c’est cool, sans repasser vous pouvez aller à l’hotel 5 étoiles :))


    Répondre

Avatar de Pascual Gonzalez

Pascual Gonzalez

Les coutures vrillaient quand même… Pour du luxe, c’est bien dommage!


Répondre

    Avatar de mode-personnel

    mode-personnel

    Vous voulez dire que vous avez été déçu par un modèle ?


    Répondre

Avatar de missS

missS

j’en porte peu.
Pourquoi?
Je ne sais pas. Peut-être le repassage!?
Celles-ci sont trés belles. J’aime particulièrement le modèle “Louise”.A vrai dire je me vois bien dedans.


Répondre

    Avatar de mode-personnel

    mode-personnel

    En plus, c’est un modèle qui ne doit pas se repasser !


    Répondre

Avatar de Ken Okada

Ken Okada

Encore merci Isabelle pour cette charmante rencontre, je suis décidément fan de votre style.
Votre article sonne comme une poésie ou un haïku à mes oreilles!


Répondre

    Avatar de mode-personnel

    mode-personnel

    Merci Ken !! C’est adorable.


    Répondre

Avatar de Emmanor

Emmanor

On ne peut même plus les appeler des chemises tellement elles sont destructurées ! c’est très joli.
En ce qui me concerne, je crois que la chemise est la seule pièce de vêtement que je ne porte absolument jamais, j’en ai essayé des tas, rigides, souples, de toutes les couleurs et formes, je ne m’aime pas dedans, rien à faire !


Répondre

    Avatar de mode-personnel

    mode-personnel

    C’est toujours intéressant de constater comme on peut être réfractaire à certaines pièces. Parfois, ça passe. Sans qu’on sache toujours pourquoi !


    Répondre

    ken okada

    moi j’aime les chalenges, et j’aimerais que vous trouviez votre chemise afin de devenir une femme chemise !


    Répondre

Avatar de Cat

Cat

Magnifique!
J’aime les chemises plutôt masculines, manches roulées haut, blanche évidemment, bleue claire, à très petits carreaux bleus et blancs, de smoking…
Mais aussi en jean, à pois, à fleurs…
J’adore les chemises en fait. J’en porte au moins 5 jours sur 7!
Bonne journée (ensoleillée j’espère, à Bruxelles, il fait magnifique)


Répondre

MON BLOG PERSONNEL

Oui, c'est possible de suivre les tendances sans ressembler à tout le monde. Oui, il y a plusieurs façons d'exister. Même si on n'a plus 25 ans, on peut inventer son style. Oser. S'amuser. Et se mettre en mode personnel. Je suis un flic de penderie, un coach de shopping, un guide qui vous aide à ne ressembler qu'à vous-même...

Voir mon profil

mode personnel(le)
MODE : n.f. Conforme au goût du jour. n.m. Manière individuelle de vivre, d'agir, de penser. PERSONNEL,ELLE : adj. Qui concerne une personne. Qui s'adresse personnellement à quelqu'un. MODE PERSONNELLE : n.f. La mode sur un ton personnel. Le mien, le tien, le sien.
Et si on prenait rendez-vous !
écrivez-moi ici
isabelle@modepersonnel.com
Podcast
podcast
Facebook
Retrouvez les articles ici

Mes leçons de mode en librairie

You’re so French ! Cultivez votre style… Éditions de La Martinière

Mon dressing idéal, Solar

S’abonner à la newsletter
ChargementChargement


Retour vers le haut de page